Les salariés du Toit de la Grande tous licenciés

La Grande Arche

Le Toit de la Grande Arche qui est fermé depuis avril 2010, en raison de son expulsion par le ministère de l’Environnement a licencié les salariés qui y travaillaient. Jusqu’à présent mis au chômage économique, dans l’attente d’une possible réouverture, les quinze salariés du Toit ont reçu leur lettre de licenciement économique, qui a été envoyée le 31 décembre 2010. Les trente-cinq autres salariés du Toit, des sous-traitants travaillant essentiellement dans la sécurité mais aussi au restaurant Ô110 seraient eux pour la plupart déjà licenciés ou en voie de l’être.

Philippe Nieuwbourg, directeur du Musé de l’Informatique qui cherche à faire ré-ouvrir le Toit de l’Arche, a reçu courant décembre 2010 une réponse à son courrier adressé à Nicolas Sarkozy. Guillaume Lambert, directeur du cabinet du président de la république se dit « sensible » aux motivations de la démarche de Philippe Nieuwbourg. Il dit également avoir « transmis le dossier à Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l’écologie, du développement durable et du logement »