Les salariés de Thales manifestent au pied de la tour Carpe Diem pour leurs salaires

Les salariés de Thales ont manifesté jeudi 12 février au pied de la tour Carpe Diem qui abrite le siège de l’entreprise.

Manifestation des salariés Thales le 12 février 2015 devant la tour Carpe Diem - Defense-92.fr

Arrivé début janvier dans la tour Carpe Diem, Thales a connu sa première manifestation devant son siège social, jeudi 12 février. A l ‘appel d’une intersyndicale (CFDT, CFE-CGC, CGT, CFTC), les salariés du groupe spécialisé dans l’aéronautique, la sécurité et la défense étaient invités à venir protester pour exiger une hausse de leurs salaires «en adéquation avec les excellents résultats 2014 et les perspectives 2015 ».  Les syndicats demandent des augmentations entre 2,5 % et 5%, ce que refuse la direction de la firme.

Une délégation a été reçue dans la matinée par le directeur des ressources humaines de l’entreprise. Une pétition portant sur les salaires, ayant recueilli environ 13 000 signatures lui a été remise. Le groupe emploie 35 000 salariés en France. A l’issue de la réunion, Didier Gladieu, délégué CFDT a parlé d’un « discours de provoc » du directeur des ressources humaines et a appelé à « durcir le mouvement ». Son collègue de la CGT, Didier Gladieu pense que le mouvement va « s’ancrer sans doute plus dans la durée ».

Le rassemblement qui s’est tenu entre 10h et 13h au pied de la tour a réuni des salariés venus de différents sites de la région parisienne dont Velizy, Rungis, Cergy-Pontoise ou Genevilliers. Des débrayages ont également eut lieu à l’appel des syndicats en régions.

Selon Didier Gladieu, 300 salariés de Thales étaient présents à La Défense pour ce rassemblement. Son homologue Laurent Tronbini estimait lui le nombre des manifestants  entre 500 et 600, tandis que la police en a recensé 400.