Le préfet des Hauts-de-Seine stoppe les travaux de la Coupole

La galerie de la Coupole

Le préfet des Hauts-de-Seine Patrick Strodza s’est déplacé personnellement à la Galerie Coupole, en tant que médiateur pour rencontrer les commerçants. Face à la très grande tension entre les commerçants et l’EPAD Patrick Strodza de retours de vacances, a constaté après une visite et une réunion qu’aucune indemnité n’avait été versée par Pellican, le repreneur (SARL au capital de 9 000€). Il a confirmé après sa visite lors d’un entretien avec une vingtaine de propriétaires et locataires de commerces que la galerie ne fermerait pas dans les jours à venir, tant qu’il n’y aura pas eu de véritables négociations.

Le maire de Courbevoie, Jacques Kossowski, vice président de l’EPAD a demandé le vendredi 3 septembre, la tenue le plus rapidement possible d’un conseil d’administration extraordinaire pour traiter le problème de la Coupole.

Pour rappel l’EPAD souhaitait que l’ensemble des commerçants ait baissé rideaux au 30 juin 2010, et que la galerie soit fermée dès le début septembre. La tension était réellement montée cet été lors de la construction des murs destinés aux cheminements des piétons vers les parkings et sorties de secours durant les deux à trois mois de fermeture pour rénovation et mise en sécurité du centre. De très nombreux commerces ont ainsi été murés, par l’entreprise en charge des travaux; un propriétaire de boutique avait même été fin juillet emmuré dans son enseigne et une altercation avait éclaté le 30 juillet au soir lors d’une tentative de fermeture des accès vers le centre. Fermeture pourtant interdite par un premier arrêté préfectoral, demandant à l’EPAD de faire stopper les travaux de fermeture.