Le conflit s’envenime à la Coupole

Michel en grève de la faim

Michel, propriétaire du salon de coiffure de la galerie de la Coupole s’est mis en grève de la faim depuis le lundi 30 août pour protester contre la fermeture du centre. Très remonté contre l’EPAD et son directeur Philippe Chaix, cet architecte de profession ne compte pas en rester là, et comme une grande partie des commerçants de la Coupole refuse les propositions du repreneur Pelican à savoir : un rachat des biens avec un premier acompte de 20% en septembre 2010 et le reste en 2013. Michel avait il y a quatre ans vendu sa maison pour acquérir la moitié des parts du salon ou sa femme travaillait depuis, vingt ans. Installé dans un fauteuil face à sa boutique, il compte également sur le soutien des clients et passants. « Je compte aller jusqu’au bout, je ne lâcherai rien » déclare t-il. Michel exige que l’EPAD finance les travaux de désamiantage et de rénovation de la galerie, et face aux propos de l’EPAD qui affirme que les parties commune sont aux commerçants il répond : « dans ce cas là on est chez nous ! l’EPAD s’en va et nous faisons nos propre travaux et créons de nouvelles boutiques ». Un soutien reçu par un grand nombre de passants: « Ce n’est pas correct, on ne sait même pas ce qu’il veulent faire » lâche Hugues salarié dans le quartier.

A ce jour, la pétition lancé par les commerçants à récolté environ 600 signatures.