Un plan de sécurité pour La Défense

La signature du plan de sécurité pour La Défense

Avec plus de 150 000 salariés, 20 000 habitants et 400 000 personnes qui y transitent chaque jours, le quartier de La Défense connait 4 000 faits de délinquance par an.

Afin de lutter le plus efficacement possible le vendredi 16 avril 2010 sur le Toit de La Grande Arche, Patrick Devedjian, Ministre auprès du Premier ministre chargé de la mise en œuvre du plan de relance et Président du Conseil général des Hauts-de-Seine, Président de DEFACTO ; Joelle Ceccaldi Raynaud, Députée-maire de Puteaux, Présidente de l’EPAD, représentée par Jean-Philippe Lotteau; Jacques Kossowski, Député-maire de Courbevoie; Michel Gaudin, Préfet de Police; Patrick Strzoda, Préfet des Hauts-de-Seine; Philippe Courroye, Procureur de la République de Nanterre; Roland Bonnepart, Directeur des Régions de Paris Saint-Lazare et de Haute et Basse Normandie de la SNCF; Emmanuel Pitron, Directeur de Cabinet du président de la RATP et Jean-Yves Durance, Président de l’association AUDE ont signé « la stratégie de sécurité et de prévention de la délinquance du quartier d’affaires de La Défense ». Ce document fixe les objectifs et méthodes pour lutter contre la délinquance dans le quartier.

Ce plan prévoit quatre axes d’action :

– Conforter le maillage territorial des forces de sécurité : en créant un outil cartographique, en améliorant la coordination des forces de police nationale et municipale, en définissant un protocole sur la coordination des services au sein du complexe transport.

– Renforcer la lutte contre certaines formes de délinquance qui frappent La Défense : en lutant contre le phénomène de bande, en luttant contre les vols et en luttant contre l’insécurité routière.

– Prévention situationnelles et des aménagements : en renforçant la coordination des dispositifs de viédéoprotection, en améliorant la signalétique d’orientation, en renforçant l’éclairage public et la sécurité des parkings,

– Développement des actions d’information et de prévention en direction de la population de La Défense : en créant un réseau de partenaires destiné à améliorer la communication entre tous les intervenants du site, en développant les actions de communication externe liées à la prévention et à la sécurité, en renforçant la présence humaine sur la dalle pour notamment orienter les usagers du site, en créant un comité de pilotage de la STS et en créant un poste de coordination STS.

Michel Gaudin a rappelé qu’en 2001, 5 000 faits pour La Défense avaient été signalés contre 4 000 faits pour 2008, mais a admis une augmentation au cours des neuf premiers mois de 2009, passant alors au dessus des 4 000 faits. Au cours de cette année le préfet a indiqué une baisse de 9%. Il en a profité également pour demander à Patrick Devedjian, un financement visant à l’agrandissement du commissariat de La Défense, en utilisant pour cela la surface laissée vacante par l’ANPE juste à côté. Il a également annoncé la probable création d’une antenne de police dans la gare de RER.