L’agresseur du militaire arrêté à la Verrière

L'agresseur du militaire arrêté à la Verrière

Un homme de 22 ans prénommé Alexandre a été interpellé mercredi matin à La Verrière (Yvelines) et placé en garde à vue. Il s’agit de l’auteur présumé de l’agression contre un militaire le samedi 25 mai 2013. Selon le procureur de Paris, François Molins le jeune homme a reconnu les faits sans chercher à les nier devant les policiers venus l’interpeler chez une de ses amies. Il leur a indiqué qu’il savait « pourquoi ils étaient là », a déclaré le magistrat lors d’une conférence de presse. Cette amie n’aurait vraisemblablement aucun lien avec les faits.

Jusque là, il était connu des services de police « pour des petits délits, quand il était mineur et qu’il n’avait pas de domicile régulier » d’après le procureur. Alexandre s’était converti à un islam vers 18 ans selon certaines sources proches de l’enquête. L’homme est un partisan d’un islam traditionaliste, voire radical. Il aurait agi au nom d’ »Allah ».

Selon le journal le Monde, la Sous-direction (SDIG, les ex-RG) des Yvelines a dressé, le 20 février, une note détaillée sur la dérive du jeune homme. Une rupture familiale, des voyages à l’étranger, des comportements étranges,… sont évoqués. Mais le bureau de liaison avec la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI, chargée des radicaux), n’a pas donné suite.

Lors d’une patrouille dans le cadre du plan Vigipirate, le première classe Cédric Cordier, 23 ans, issu du 4e régiment de chasseurs de Gap, a été agressé par derrière et blessé au cou avec un couteau dans la gare Cœur Transport face au Mc Donalds.

Les bandes des caméras de surveillance montrent l’agresseur, portant un petit chapeau et une tenue noire, en prière quelques minutes avant l’agression. Les policiers ont par ailleurs retrouvé près des lieux de l’ agression un sac en plastique contenant une bouteille de jus d’orange, un couteau de type Laguiole et des détritus. Fiché, l’homme a ainsi été confondu grâce à son ADN.