Des affrontements aux abords de La Défense

Un abris-bus saccagé

De nouveaux incidents se sont déroulés le mardi 19 octobre 2010 devant le lycée Joliot-Curie à Nanterre, en marge du blocus opéré par les lycéens qui protestent contre la réforme des retraites. Environ 200 casseurs, venus des quartiers voisins, mais aussi de Puteaux se sont mêlés aux manifestants, comme la veille , ont saccagé de nombreux abris-bus, des cabines téléphoniques et incendié un véhicule à proximité de l’établissement scolaire qui avait été fermé depuis la veille par mesure de sécurité. Les jeunes émeutiers qui ont été repoussés par les CRS se sont ensuite déplacés vers la cité Pablo-Picasso juste après avoir brisé des vitres du tribunal de commerce de Nanterre. De nouveaux abris-bus et mobiliers urbains ont été détruits dans l’avenue Pablo-Picasso. Des pierres ont été jetées vers les forces de l’ordre. Certaines vitres de véhicules ont été brisées. Des voitures ont été renversées et certaines incendiées.

Entre 100 et 150 jeunes se sont ensuite dirigés en petits groupes vers les abords du centre commercial des Quatre Temps sur l’avenue du Général de Gaulle entre la tour Pascal et Défense 2000. Un certains nombre ont tenté d’accéder au centre par la place des Degrés mais ont été stoppés par les policiers du commissariat de La Défense et par les CRS. La veille un petit groupe avait réussi à s’introduire dans le centre et s’était attaqué à deux boutiques, sans faire d’autres dégâts. La direction du centre avait cependant prévenu tous problèmes cette fois-ci en baissant les rideaux métalliques des entrées donnant sur Nanterre dont l’entrée de la Place des Degrés. Deux abris de bus de l’arrêt des Bouvets ont été entièrement détruits l’un en face de la résidence de La Défense et le second sur le boulevard du général de Gaulle, près du boulevard circulaire, face à la tour Défense 2000. Le commissariat de La Défense a procédé ce mardi à l’ interpellation d’ une fille et d’ un garçon; trois interpellations avaient été réalisées la veille. Durant les affrontements qui se sont en grande majorité déroulés à Nanterre, huit individus ont été interpelés et deux agents CRS blessés dont un à l’œil.