Defacto rencontre les habitants de La Défense

Un Forum Défensien le 14 février 2012

L’établissement de gestion de La Défense Defacto a organisé le mardi 14 février 2012 son « Forum Défensien » à la tour Manhattan. Environ 25 personnes, essentiellement des habitants y ont participé.

Pour débuter la réunion le porte parole de Defacto, Hervé Bonnat a fait le point sur le remplacement des escalators. Ceux qui relient le quartier Michelet à l’Esplanade devraient être mis en service à la fin de ce mois après de nombreuses semaines de retard. Le démarrage du remplacement des escalators de la sortie du métro Esplanade (au pied de la tour CB 21) sera lancé au deuxième semestre 2012.

Pour la reconversion de l’ancienne station Esso à Puteaux en commerce, l’établissement a indiqué que le permis pour une superette et quelques commerces était actuellement en instruction en mairie et que l’ensemble accueillerait ses premiers clients fin 2012.

Le parking des Reflets fermera à partir du 15 mars 2012 pour une durée d’un an minimum afin de réaliser des travaux de modernisation : peinture, éclairages, signalétiques,… Les utilisateurs de ce parking devront se diriger durant toute la période vers les parkings Nuages, Emeraude et Iris.

La biennale du mobilier urbain « Forme Publique », qui a elle aussi pris du retard sera inaugurée le 26 mars 2012 et sera implantée en totalité sur l’Esplanade de La Défense. Elle restera en place jusqu’au 31 décembre 2012.

Defacto a également annoncé lors de la réunion avec les habitants la présentation officielle en septembre prochain du « Plan Guide » avec une exposition en octobre 2012. Ce Plan Guide élaboré par l’agence AWP aura pour but de devenir le document de référence pour l’ensemble des problématiques de l’espace public si original de La Défense : espaces verts, équipements urbains, mobilier urbain, déplacements…

Enfin la fin de la mise en place de la signalétique concernant les plans de quartier, les plaques de rues et plaques des VDI (Voie de dessertes intérieures) reprendront de la mi-février à la mi-mars. Ce retard d’un peu moins d’un an est dû à la faillite de l’entreprise qui était mandatée pour la pose.