A La Défense Vincent Leopold vous propose ses hot-dogs à toute heure

Depuis le 30 juin un stand propose des hot-dogs traditionnels à l’américaine à l’émergence F de la gare de La Défense.

Le stand de hot-dog de Vincent Leopold (au centre) - Defense-92.fr

La Défense, ses tours et maintenant ses hot-dogs. Le quartier d’affaires français de La Défense a toujours eu un petit côté Manhattan, mais que serait New-York sans ses fameux hot-dogs que l’on peut savourer à toute heure ! Et bien maintenant comme dans la grosse pomme ont peut s’offrir le célèbre sandwich à n’importe quel moment de la journée. Depuis le 30 juin dernier, un petit tricycle équipé d’un kiosque installé sous la verrière de la sortie F de la gare de La Défense propose des hot-dogs classiques à l’américaine. Vendus à trois euros (en 12 centimètres) et cinq euros (en 24 centimètres), deux recettes sont proposées : l’original avec pain, saucisse (de porc ou de bœuf), moutarde américaine, ketchup, oignons frits et pickles (des cornichons) et le cheesy avec une sauce à base de cheddar. “Les saucisses viennent d’un charcutier près de Strasbourg et c’est un boulanger (également de Strasbourg, ndlr) qui nous fait les petits les pains briochés” explique Vincent Leopold, le gérant et fondateur de Hotdog City qui possède déjà depuis 2014 deux kiosques dans la capitale alsacienne : “La moutarde et les oignons frits viennent directement des Etats-Unis” précise-t-il. L’entrepreneur qui est associé avec les gérants de l’enseigne Flams, mais aussi directeur développement de cette même enseigne et des chaines 231 East et Nooi espère bien se faire une place dans le milieu du snacking. “Ce qui a été fait avec le burger, il n’y a pas de raison que l’on ne le fasse pas pour le hot-dog, estime Vincent qui croit en son idée. C’est un produit qui plait aux gens, il y a moyen de faire quelque chose”.

Manger un hot-dog à n’importe quel moment de la journée un pari difficile mais qui semble avoir convaincu les défensiens comme Mathieu, un consultant d’Altran qui a cédé à la tentation d’un hot-dog à la sortie du travail. “Par rapport à ce que l’on peut trouver à La Défense, c’est original, çà diversifie l’offre et puis c’est quelque chose de simple” confie-t-il jugeant son hot-dog “très bon”.

Des boissons sont proposées en menu pour un euros de plus. Le kiosque Hotdog City propose également des cookies et des donuts en dessert (pour deux euros supplémentaires) soit la formule hot-dog, boisson et dessert à six euros pour un 12 centimètres et huit euros pour un 24 centimètres.

Pour le moment le kiosque est ouvert sept jours sur sept de 11h à 21h, mais les horaires pourraient évoluer en fonction du succès rencontré.