Les musulmans de Puteaux se plaignent du froid sous le chapiteau de leur mosquée

La mosquée provisoire de Puteaux

Nous vous parlions le 23 octobre 2011 de la mosquée provisoire installée en un temps record dans un chapiteau de 700m² , pour accueillir les fidèles de Puteaux pendant les travaux de leurs mosquée au 32 rue Saulnier.

C’était en un temps record, moins d’une semaine, que la maire de Puteaux Joëlle Ceccaldi-Raynaud avait proposé l’emplacement , en friches depuis plusieurs années, situé entre la tour Granite et le cimetière de Puteaux à Nanterre, mais sur un terrain appartenant à Puteaux.

Face au discussions pour trouver un lieu provisoire, qui n’aboutissaient pas, l’association FBI (Front des Banlieues Indépendant) avait réagi quelques jours avant la fermeture de la mosquée le vendredi 14 octobre 2011, en y distribuant des tracts invitant les fidèles à prier devant la mairie de Puteaux. La mairie avait alors décidé ainsi dès la fermeture de la mosquée de proposer le terrain par ses services en urgence. Dans la précipitation la maire avait oublié d’en informer son homologue de Nanterre, Patrick Jarry, qui ne s’était pas privé de le lui faire remarquer dans un courrier.

En quelques jours, à la demande de la ville un chapiteau de 700m² avait été monté sur le terrain de 1 225m² que loue la mosquée de Puteaux. Cette mosquée provisoire devrait rester au maximum deux ans sur le terrain.

Déjà à cette période les responsables de la mosquée indiquaient que le chauffage pour l’hiver n’était pas installé. Un mois plus tard, rien n’a évolué, les fidèles se plaignent de prier dans le froid et l’humidité. Le directeur technique de la ville de Puteaux avait pourtant promis à l’association FBI un lieu digne avec chauffage et électricité. Installés par la mairie de Puteaux, le chapiteau et les installations sont à sa charge, et la mosquée qui n’est que locataire prétend ne pouvoir installer elle-même des canons à air chaud.

Mais la mosquée a aussi du plomb dans l’aile : Le maire de Nanterre s’y oppose toujours en invoquant des problèmes de sécurité.

Face à la situation de blocage Hassan Ben M’Barek, président de l’association FBI invite de nouveau les musulmans de faire des prières de rue de le vendredi 9 décembre 2011 devant la mairie de Nanterre et le vendredi 16 décembre 2011 devant la mairie de Puteaux.