Une locataire refuse de quitter les Damiers Infra

Les Damiers Infra

Aux Damiers une locataire est particulièrement considérée comme « une verbale épine dans le pied » pour Logis Transport le bailleur actuel de l’ensemble et Hermitage le promoteur qui projette de construire son projet sur le site actuel. Dans la partie Infra des Damiers, seule reste une irréductible : Bouchra refuse depuis trois ans toutes les propositions de relogement faites par Logis Transport. Le bailleur Logis Transport est « monté dans le dur » quand il a découvert que Bouchra n’occupait plus cet appartement depuis plusieurs mois et qu’elle l’avait laissé à sa sœur.  » L’intéressée occupe un autre logement social à Ermont dans le Val-d’Oise ; en plus elle n’a jamais signalé son changement de situation quand elle s’est mariée pour échapper à une augmentation du loyer de son studio de 26m² initialement fixé à 300€ » affirme Logis Transport au Parisien. Le bailleur a donc décidé de l’assigner devant le tribunal d’instance de Courbevoie le jeudi 27 octobre 2011. Le jugement a été mis en délibéré au mercredi 30 novembre 2011. Lors de l’audience, elle a reconnue ne plus habiter aux Damiers, mais vivre à Ermont explique Emin Iskenderov.

Sur Radio France, elle explique qu’elle souhaite « ne pas partir » et « veut que les appartements à côté de chez elle soient redonnés à des gens » et déclare qu’elle tiendra jusqu’au bout.

Emin Iskenderov, le président d’Hermitage reste optimiste et pense que la justice sera favorable à Logis Transport. Le président explique également qu’il se refuse à verser des indemnités de départ à Bouchra car ce n’est pas légitime.

En tout dans les Damiers Infra, Bretagne et Anjou , à ce jour,restent encore 60 locataires sur les 142 appartements du bâtiment Bretagne et une dizaine sur les 68 du bâtiment Anjou.

Le président d’Hermitage espère un démarrage de la démolition pour les Infra fin 2011 avec le désamiantage, Anjou à l’été en à Bretagne début 2013.