Les projets des jardins de l’Arche toujours suspendus au recours de l’Aréna 92

Les projets des jardins de l'Arche

Si l’association Acri-Liberté a levé son recours contre l’Arena 92 après avoir trouvé des accords avec le promoteur et de même pour la foncière Unibail-Rodamco, le projet du complexe multimodal sportif bute toujours sur le recours de l’association GAP. Outre la demande de l’association Nanterrienne d’obtenir une étude plus détaillée sur le bruit engendré par les spectateurs à l’extérieur du stade, les représentants de GAP exigent que des mesures soient prises pour les minimiser. “Les discussions n’avancent guère” confie un responsable de l’association qui précise que plus de 340 logements, soit un millier d’habitants seront concernés par les travaux et l’exploitation du complexe.

Si le recours contentieux déposé n’empêche juridiquement pas le Racing 92 de démarrer son projet, il est cependant risqué pour le club de rugby des Hauts-de-Seine de lancer le chantier. En effet, si le tribunal administratif venait à donner raison au requérant, le Racing pourrait être lourdement condamné financièrement, voire même obligé à détruire ce qu’il a construit. En revanche un recours juridique contre un permis de construire gèle les possibilités de financement du projet, le temps que la justice statue sur la légitimité du dit recours. Bien souvent le temps long de traitement du recours annule le mode de financement du projet, bien que la justice rende un avis favorable au projet.

Implanté à l’arrière de la Grande Arche, le long de l’axe historique, dans une partie de quartier laissé en déshérence depuis des dizaines années, l’Arena 92 prendra place au bout de la jetée de Chemetov sur les actuels terrains de foot de la ville de Puteaux. L’Arena sera accompagné par d’autres programmes immobiliers : l’hôtel “Valmy” (Pas de nom d’exploitant connu pour l’instant .170 chambres dont 6 adaptées aux personnes à mobilités réduites) développé par Unibail-Rodamco et l’immeuble de logement “Arche Horizon” (Ilot 19 – 200 logements dont 100 chambres étudiantes) par Les Nouveaux Constructeurs.

Nexity souhaite également construire une université pour une école lyonnaise à proximité de l’hôtel Renaissance. Le promoteur qui souhaite confier la conception du projet à un jeune architecte veut implanter en plus des locaux de l’école, des logements étudiants et des logements et il lancera prochainement un concours.

Sous la promenade qui reliera le parvis de l’Aréna au pied de la Grande Arche -soit un dénivelé de 13 mètres-, il pourrait ouvrir une grande salle de sport de 3 500m² équipée d’une piscine. Cette immense espace serait géré par Virgin Active, qui fait partie du Groupe Virgin, qui ferait ainsi son arrivée en France.

La ville de Nanterre projette la construction d’un petit bâtiment en face de l’Aréna pour y installer un équipement municipal dédié aux sports.

Le tout sera accompagné de plusieurs commerces et restaurants.

Lors d’une réunion avec des habitants, le directeur de l’EPADESA, Philippe Chaix a indiqué que la RATP qui envisageait de prolonger la ligne 1 du métro vers l’ouest a repris les études sans toutefois donner le tracé.

Jusqu’à 16 grues pourront être présentes durant les chantiers de tous les bâtiments. L’aménageur de La Défense Seine-Arche espère une livraison de l’ensemble des programmes pour la fin 2015.

“Le jardin de Gilles Clément sera sauvegardé et protégé les jours et soirs d’évènements” rassure le directeur de l’EPADESA qui confie que Unibail-Rodamco songerait dans le cadre du réaménagement de ce quartier à réaménager le socle de l’Arche. La foncière voudrait y implanter une boite de nuit ou un espace pour les enfants.

Mais tous ces projets, y compris l’Aréna 92 qui représentent environ 625 M€ d’investissements -sauf le prolongement de la ligne 1- sont conditionnés par la réalisation du complexe multimodal. A ce jour l’ensemble des programmes reste suspendu au recours de l’Aréna 92.

Cependant le promoteur “Les Nouveaux Constructeurs” devrait lancer la commercialisation des logements “Arche Horizon” d’ici la fin de l’année pour un démarrage des travaux à l’été 2014.