« Le projet Hermitage Plaza à La Défense n’est ni suspendu, ni retardé » affirme son promoteur

L'ensemble des Damiers Infra Bretagne et Anjou

La réponse aura été rapide. Hermitage a réagi aux annonces faites dans la presse annonçant que la démolition des Damiers (Anjou, Bretagne et Infra) pour laisser place au projet Hermitage Plaza était bloqué suite à un jugement du TGI de Nanterre en date du 13 octobre 2011 (voir notre article du 15 octobre 2011). « Le lancement des travaux du projet Hermitage Plaza reste programmé pour la fin de cette année » affirme Hermitage qui s’explique dans un communiqué « Hermitage, conscient des incidences que son projet pouvait avoir sur les charges de l’ASL (Association Syndicale Libre) du quartier, avait lancé de sa propre initiative une étude pour en mesurer les ordres de grandeur, et en avait informé les copropriétés et tous les membres de l’ASL il y a plus d’un an et demi. A cette occasion, Hermitage a fait aux copropriétés des propositions qui devaient être validées par des études complémentaires. Certaines de ces études ont été faites par les copropriétés et d’autres ont été conduites sous l’égide de l’EPADESA qui doit leur en présenter les résultats dans les quelques jours qui viennent. Des rendez-vous ont déjà été pris. Hermitage pourra ainsi confirmer ses propositions dans un protocole prévu de longue date par les parties pour être présenté à l’ensemble des copropriétaires concernés, et pourra être signé dans les toutes prochaines semaines ».

Le groupe immobilier explique « comprendre » et juge « légitime » la procédure initiée par les copropriétaires. « Cette procédure, purement technique, ne remet donc rien en cause sur les accords qui vont pouvoir être finalisés dès que l’EPADESA présentera les résultats attendus des études qui ont été conduites par ses experts cet été » souligne le groupe.