Le Grand Paris sur « de bonnes voies »

La carte du Grand Paris

La hache de guerre entre la SGP (Société du Grand Paris) et la région Ile-de-France semble définitivement enterrée. La région et la SGP se sont enfin mises d’accord sur un tracé il y a quelques mois après s’être affrontées pendant plusieurs débats publics sur le projet; elles ont présenté conjointement le schéma d’ensemble du Grand Paris. Tout sourire, Jean Paul Huchon, président de la région Ile-de-France et André Santini, président du conseil de surveillance de la SGP ont dévoilé à la presse ce nouveau schéma.

Ce schéma avait été adopté quelques heures plus tôt par des administrateurs de l’Etat représentant la SGP, Jean-Paul Huchon, les huit présidents des conseils généraux d’Ile-de-France dont Patrick Devedjian, président du conseil général des Hauts-de-Seine et Defacto.

Ce nouveau Schéma prévoit l’extension de la ligne 14 avec; au nord un prolongement vers Saint-Denis Pleyel à partir du premier projet de prolongement de St-Lazare l’actuel terminus à la Mairie de St Ouen et au sud vers l’aéroport d’Orly depuis le terminus actuel Olympiades ,
créant une ligne de 30km avec 12 nouvelles stations.

La ligne Rouge, la plus grande totalisera une longueur de 95km pour 40 gares. Il s’agira d’une boucle reliant entre autres La Défense, St-Cloud, Issy RER, Arcueil-Cachan, Villejuif, Creteil l’Echat, Bry Villiers, Chelles, Servan-Livry, Aulnay, le Bourget, St-Denis Pleyel, Bois Colombes, Bécon les Bruyeres pour revenir à La Défense. Un décrochage de cette boucle s’opérera au Bourget pour se rendre à l’aéroport de Roissy en desservant, l’aéroport du Bourget et le Parc des Expositions.

La troisième boucle de 50km pour 13 gares partant de Nanterre -au niveau de la Préfecture- desservira Rueil, Versailles Chantiers, St Quentin, Orsay, Palaiseau, Massy, Antonypôle pour terminer sa course à l’aéroport d’Orly.

44 gares des 57 gares nouvelles seront en correspondance avec le réseau existant ou projeté; 7 le seront avec le réseau à grand vitesse -TGV- dont celle de Nanterre-La Défense.

Comme la ligne 14, les lignes rouge et verte seront automatiques. Sur la ligne rouge, le matériel roulant à grand gabarit sera sur roulement fer; la vitesse commerciale se situera entre 60 et 65km/h. Chaque train devrait avoir une capacité de 1 000 personnes. La ligne bleue, la 14 gardera sa vitesse commerciale de 15km/h. La ligne verte sera exploitée par un métro à capacité adaptée, avec une vitesse commerciale supérieure à 65km/h, permettant de rallier le plateau de Saclay à Paris en 30 mn.

Selon les estimations de la SGP et de la région Ile-de-France le réseau sera fréquenté à son achèvement, quotidiennement par 2 millions de personnes.

Les premières estimations sont chiffrées à 20,5Md’€. Le financement sera assuré grâce à une dotation en capital de l’Etat de 4Md’€, aux recettes fiscales affectées à la SGP et à un emprunt. Les collectivités locales d’Ile-de-France contribueront à ces dépense à hauteur de 700M d’€ pour le tronçon St-Lazare – Mairie de St-Ouen et de 900M€ pour les lignes rouge et verte.

Avant les premières enquêtes publiques qui se dérouleront fin 2012, le tracé devra être définitivement élaboré, avec l’emplacement exact des stations, les type de rames,…. Grace à la concurrence, l’exploitation sera ouverte à tout opérateur. L’exploitant pourrait donc ne pas être la SNCF ou la RATP.

A l’issue des enquêtes publique et des procédures administratives le chantier pourrait commencer sur plusieurs zones différentes en même temps afin d’aboutir à une mise en service entre 2020 et 2025.

Patrick Devdjian a déclaré sa satisfaction pour le département des Hauts-de-Seine face à ce tracé.