Le conseil d’administration de l’Epadesa autorise la signature de l’acte de vente pour l’Arena 92

Le stade Arena 92

Après la levée du dernier recours déposé par l’association GAP (Groupe d’action et de proposition pour l’aménagement de Nanterre) contre le projet de l’Arena 92 et de l’évolution du contexte économique, le conseil d’administration de l’Epadesa qui s’est réuni le 26 avril dernier annonce qu’il autorise la signature de l’acte de vente. Dans un communiqué l’établissement d’aménagement indique espérer un démarrage des travaux pour la fin de l’année 2013.

L’Arena 92, porté par le Racing Métro 92 est un complexe, qui doit s’installer derrière la Grande Arche dans le nouveau quartier des Jardins de la Défense. L’équipement offrira 32 000 places en mode concerts et spectacles et 40 000 places en mode stade de rugby. Le projet comprend également 33 000 m2 de bureaux et de commerces, dont la boutique du club, une brasserie et un restaurant gastronomique.

Son coût total est estimé à 320 M€. Programmé pour être livré à l’origine en 2014, le projet a été retardé notamment par des recours dont ceux d’Unibail-Rodamco et de l’association Acri-Liberté. « Si on veut pouvoir livrer comme on l’espère fin 2015, il faut commencer (ndlr, les travaux) avant la fin de l’année », avait déclaré en octobre 2012 le président du Racing-Métro, Jacky Lorenzetti. Mais depuis le dépôt des recours la conjoncture économique a changé et les financements de l’équipement du club de rugby des Hauts-de-Seine se sont fragilisés. Récemment l’homme fort du Racing avait expliqué que son projet avait 80% de chances d’aboutir.