Generali cherche toujours à céder son projet

La tour Generali

L’assureur Generali qui avait annoncé en juillet 2011 son intention d’abandonner son projet de tour à La Défense, explique être toujours en discussions pour le céder à un repreneur. Deux possibilités s’offrent à Generali : revendre son projet tel quel à un repreneur ou bien céder l’immeuble Iris actuellement en place. Le projet de 330 M€ ayant obtenu ses permis de construire et de démolir purgés de tous recours pourrait rapidement démarrer si un repreneur décidait de lancer le programme de cette tour de plus de 90 000 m² signée par le cabinet d’architectes Valode et Pistre. La seconde possibilité aujourd’hui la plus probable serait une évolution du projet, nous indique Philippe Depoux, le directeur Real Estate de Générali France. L’immeuble Iris serait cédé à un acheteur qui relancerait un nouveau projet de tour ou d’immeuble. L’inconvénient de cette deuxième solution serait qu’il reparte à zéro en relançant de nouvelles consultations, études, demandes de permis de construire,…

L’assureur italien a déjà englouti près de 10 M€ en études dans son projet; ces sommes seraient quasiment entièrement perdues si le projet tel-quel était définitivement abandonné.

Philippe Depoux qui espère céder le projet ou son immeuble pour la mi-2013 se refuse pour l’instant à apporter des précisions sur les nombres de possibles acheteurs et vers quelles possibilités on s’achemine. En revanche, il nous confie ne pas croire en une remise sur le marché immobilier de l’immeuble Iris expliquant que le bâtiment pourtant pas vieux est aujourd’hui complètement curé et ne répond plus au normes actuelles.

Le projet avait été officieusement abandonné à l’été 2011 par l’assureur Generali qui n’a jamais officielement annoncé la motivation de sa décision.

Pour rappel le permis de démolir date du 19 décembre 2011 et le permis de construire du 31 décembre 2008 avec un permis modificatif le 9 juin 2010. La promesse de vente entre l’EPADESA et Generali a été signée le 17 décembre 2010.