Donnez votre avis pour la future tour Saint-Gobain à l’occasion de l’enquête publique

Pendant un mois va se tenir à la mairie de Courbevoie l'enquête publique du projet de la tour Saint-Gobain. Le public pourra ainsi se renseigner et donner son avis sur cette tour qui culminera dès 2019 à 167 mètres dans le ciel de La Défense.

La tour Saint-Gobain - Valode et Pistre / DR

Au début 2019, la tour Saint-Gobain devrait culminer à plus de 167 mètres dans le ciel de La Défense. En attendant, c’est l’enquête publique qui a débuté dans le cadre de l’instruction du permis de construire du projet. Elle se déroule du mardi 26 mai au vendredi 26 juin à la mairie de Courbevoie. Durant un mois il sera possible de consigner ses éventuelles observations sur le registre mis à disposition. Daniel Thieriet, ingénieur retraité a été désigné commissaire enquêteur. Il assurera cinq permanences durant lesquelles il pourra répondre aux questions du public le mardi 26 mai de 14h à 17h, le samedi 6 juin de 9h à 11h45, le jeudi 11 juin de 16h30 à 19h30, le mercredi 17 juin de 9h à 12h et le vendredi de 14h30 à 17h30.

Le dossier du permis de construire est consultable en mairie de Courbevoie (service des permis de construire), les lundis, mercredis et vendredis de 8h30 à 12h15 et de 13h à 17h30, les mardis de 13h à 17h30 et les jeudis de 8h30 à 19h30.

Si aucun obstacle ne vient perturber le projet, comme des recours, le chantier pourrait débuter au premier trimestre 2016 pour une livraison au début de l’année 2019.

Après l’abandon du premier projet de la tour Generali, suite à la crise économique, l’assureur italien avait dévoilé son nouveau projet pour La Défense en septembre dernier. Deux fois moins ambitieux, la réalisation de ce projet a été confiée une nouvelle fois à l’architecte Valode et Pistre à l’issue d’un concours international qui été confronté à quatre autres cabinets d’architectes : Big, Renzo Piano, Saana, Som et Valode et Pistre.

C’est donc une nouvelle fois que Generali et Denis Valode vont collaborer pour ce projet après l’abandon de la tour Generali.

Derrière la relance de ce projet que certains croyaient tombé aux oubliettes se cache Saint-Gobain, qui souhaite héberger son nouveau siège social dans une tour à son image en démontrant tout son « savoir-faire ». Une opportunité pour le groupe d’assurances italien qui a pu relancer un projet sans le risque de voir une tour vide, sans locataire à sa livraison. Mais si Saint-Gobain prendra l’intégralité du bâtiment, l’entreprise restera toutefois locataire auprès de Generali. Saint-Gobain avait vendu en prévision, de cette future installation son siège actuel dans l’immeuble des Miroirs en mars 2014.

La tour Saint-Gobain ne prendra pas la place à proprement dit de l’immeuble Iris. Si l’immeuble Iris construit dans les années 80 sera bien détruit, la tour Saint-Gobain sera bâtie sur le vide entre l’actuel bâtiment et le boulevard circulaire. Cette solution apportera deux avantages expliquent les responsables du projet : le maintien en activité durant tout le chantier du parking de l’Iris et l’agrandissement de la place de l’Iris qui gagnera ainsi plus d’un millier de mètres carrés.

La tour constituée de trois « blocs » développera une surface de 48 900 m2 répartis sur 38 étages pour une hauteur de 167,52 mètres, soit 216,12 mètres NGF. 380 m2 seront dédiés à des commerces en pied de tour et un show room du fabricant français d’environ 400 m2 sera ouvert au public. La tour Saint-Gobain, disposera en outre de 1 100 m2 de jardins intérieurs -chaque niveau bénéficiera d’un accès direct à un espace de verdure-, d’un auditorium, d’espaces de restauration, de cinq emplacements de parkings et de 725 m2 d’emplacement pour les vélos. Un accord entre Generali et Defacto permettra l’utilisation de places de parkings pour les véhicules motorisés (voitures, motos, scooters,…) dans le parking Iris. A cela s’ajoutera la création d’un grand escalier public pour permettre la liaison entre la dalle et le circulaire à l’image de ce qui a été fait pour la tour Carpe Diem et d’ascenseurs également publics.

L’entreprise française spécialisée dans les matériaux de construction souhaite présenter tout son « savoir-faire » à travers cette tour qui abritera son siège mondial. Elle quittera ainsi l’immeuble des Miroirs situé juste en face du projet qu’elle occupe depuis le début des années 80, date de sa livraison. La tour sera équipée des matériaux que fabrique Saint-Gobain : Verre, Placoplatre,…

La tour de Saint-Gobain vise les certifications NF BT HQE avec le passeport « bâtiment durable » au niveau « exceptionnel », le LEED CS au niveau « Partinium » et le BRERAM au niveau « Outstanding ».

Pour ce projet Hines sera mandaté pour la maitrise d’ouvrage déléguée et Artelia Environnement pour l’AMO Qualité environnementale. Les entreprises chargées de la construction seront désignées début 2016.