Si tout va bien ce complexe immobilier abritera le nouveau siège de Total d’ici quatre ans. Après avoir dû faire face à une première difficulté en avril 2018 pour obtenir l’agrément « bureaux » du préfet de région, Groupama Immobilier s’apprête à franchir une nouvelle étape dans son méga projet baptisé The Link avec l’ouverture ce lundi de l’enquête publique, étape indispensable en vue de l’obtention du permis de construire.

Dévoilé il y a deux ans, par l’assureur français puis choisi par Total à l’été 2017 pour accueillir son nouveau QG mondial à l’horizon 2023, The Link ambitionne d’être l’un des plus importants gratte-ciels du quartier tant par sa hauteur que par sa surface.

Imaginé par l’architecte Philippe Chiambaretta pour remplacer les anciens bureaux de Groupama dans le quartier Michelet en bordure du boulevard Circulaire, The Link sera composé d’une tour de bureaux assortie de deux ailes de 244 mètres et 174 mètres de hauteur, reliées par trente-cinq plateformes appelées « links ».

Un building de 169 000 mètres carrés avec une multitude de services

Le building de 169 000 mètres carrés, dont un peu plus de 130 000 consacrés à des surfaces de bureaux disposera de 52 étages pour sa partie la plus haute et de 36 pour la seconde. L’édifice offrira aux 3 500 futurs occupants de la tour une multitude de services avec plusieurs espaces de restauration, plusieurs auditoriums ou encore un pôle sportif. De nombreux espaces de verdure viendront agrémenter le complexe.

Si le projet ne trébuche pas face à d’éventuels recours de ses nombreux voisins, Groupama Immobilier espère un démarrage des travaux de son énorme complexe à la mi-2019 avec une démolition des immeubles existants. C’est à l’horizon 2023, -un an de plus que prévu à l’origine-, que le géant pétrolier pourrait alors investir son nouveau siège.

Pendant six semaines le public va pouvoir consulter l’imposant dossier de permis de construire qui détaille ce vaste projet et son impact sur l’environnement voisin et donner son avis. L’enquête publique qui se déroule du 7 janvier au 15 février prochain sera consultable à la mairie de Puteaux, ville d’implantation du projet et à la mairie de Courbevoie mais aussi sur internet. Un commissaire enquêteur assurera quatre permanences à la mairie de Puteaux et deux à Courbevoie. En son absence un cahier de registre sera mis à disposition pour que chacun et chacune puissent y apposer ses remarques et objections.

Le dossier est consultable à la mairie de Puteaux, les lundis et mercredis de 9h30 à midi et de 13h30 à 17h30 et les vendredis de 9h30 à midi et de 13h30 à 17 heures. Les permanences de l’enquêteur sont programmées les lundi 7 janvier de 9h30 à midi, samedi 26 janvier de 9 heures à midi, lundi 4 février de 15 heures à 18 heures et vendredi 15 février de 14 heures à 17 heures. A la mairie de Courbevoie le dossier peut être consulté les lundis, mercredis, jeudis et vendredis de 8h30 à 12h15 et de 13 heures à 17h30 et les mardis de 13 heures à 17h30. Les deux permanences seront assurées le mardi 15 janvier entre 14 heures et 17 heures et le jeudi 7 février de 14h30 à 17h30.