Un clip anti-UMP du 92 tourné avec La Défense comme toile de fond

Un clip anti-UMP du 92 tourné avec La Défense comme toile de fondUn clip anti-UMP du 92 tourné avec La Défense comme toile de fond

Les premières secondes de la vidéo tournée de nuit à La Défense ressemblent à un véritable reportage, mais très rapidement les commentaires du « journaliste » laissent à penser qu’il s’agit d’un faux reportage. « Ile-de-France, ses grands ensembles, sa violence, ses bandes, un phénomène qui ne date pas d’hier. Derrière ces tours, des zones de non-droit, depuis le début des années 80, les bandes s’emparent des territoires abandonnés par l’Etat. Nous avons enquêté auprès de l’une d’entre elles, autrefois confinée à quelques localités du département des Hauts-de-Seine mais qui aujourd’hui répand ses activités sur l’ensemble du territoire » avec comme image de fond différentes tours de La Défense. Puis la voix-off très rapidement invite à écouter le témoignage d’un « chef du 92 UMP » « sous couvert d’anonymat ».

Passé 30 secondes, le faux reportage laisse place à un clip de rap dénonçant le « système UMP » des Hauts-de-Seine. « Pour 2012, lâche le flouz on prend les mêmes et on recommence » chante le rappeur Monsi du 6 « Nos villes sont sereines, Levallois-Perret, Neuilly-sur-Seine, Puteaux, Sèvre, La Défense, Suresnes, l’affaire est pérenne ». Le rappeur dénonce également l’affaire de Jean Sarkozy à la présidence de l’EPAD « On parraine nos fils, on surveille nos billes » avec une image du fils cadet de l’ancien président en illustration. « Les dossiers de Charles Pastis s’épaississent, notre mission : garder des potes quand les trahissons sévissent. Au conseil Général, c’est Dallas, même à Nice les mecs sont novices. Précis comme un devis Vinci, 3° cycle en blanchissement Pôle Léonard de Vinci » scande t-il en épinglant l’université Léonard de Vinci construite à La Défense par Charles Pasqua.

Tout les membres de l’UMP du département en prennent pour leur grade : Patrick Devdjian, Jean Sarkozy, Isabelle et Patrick Balkany,… Le tout illustré par des images des personnalités politiques UMP du département, des coupures de presse sur différentes affaires, le logo de l’UMP, des billets de 500€ et aussi de nombreuses vidéos tournées dans le quartier de La Défense. Les scènes tournées de nuit se déroulent à bord d’une berline C6 roulant sur le boulevard circulaire et le pont de Neuilly dans laquelle est installé le rappeur arborant une écharpe bleu, blanc rouge avec le visage flouté se faisant ainsi passer pour un « chef de l’UMP » .

Ce clip, qui n’a rien d’un montage amateur est en réalité un appel à voter contre le « 92 UMP » pour les élections présidentielles et aux élections législatives, afin de se « débarrasser de cette racaille » comme l’indique la conclusion du clip qui dure 4 minutes 15 secondes.

La vidéo qui a dû faire bondir les personnes concernées et plus largement l’UMP, a été réalisé par « L’élément clé & Monsi du 6 » et a été mis en ligne le 14 avril 2012. A ce jour ce clip posté officiellement par stillmuzic compte plus de 6 300 visionnages.