L’opposition en appelle au préfet pour protester contre l’arrivée d’Argenteuil à Seine-Défense

Jean-André Lasserre a écrit au préfet des Hauts-de-Seine pour protester contre le projet de l'intégration d'Argenteuil à la communauté d'agglomération Seine-Défense.

Le panneau d'entrée de ville d'Argenteuil - Defense-92.fr

L’opposition de Courbevoie et Puteaux depuis quelques semaines, proteste farouchement contre le projet d’extension de la communauté d’agglomération. Après le vote il y a quelques jours en conseil municipal, de la demande d’adhésion à Seine-Défense par la ville d’Argenteuil, Jean-André Lasserre, conseiller PS d’opposition à Courbevoie et au conseil général des Hauts-de-Seine a alerté le préfet des Hauts-de-Seine sur ce projet.

« Cela constituerait un revirement complet de stratégie territoriale pour le département, qui remettrait en cause des années de construction de projets territoriaux cohérents » a alerté le conseiller général dans le courrier adressé au préfet, ajoutant « cela aurait également des conséquences désastreuses en matière de développement territorial, notamment pour le quartier de La Défense. »

Jean-André Lasserre, tout comme Christophe Grebert, l’opposant MoDem à Puteaux dénonce un projet de continuité territoriale qui « n’existe pas naturellement » et « d’alliance politique ». Les deux hommes préfèrent une agglomération avec Nanterre, la Garenne-Colombes, Rueil-Malmaison, Suresnes avec Neuilly sur Seine., qui selon eux est cohérente avec le territoire

Le projet défendu par la majorité UMP de Puteaux et Courbevoie est tout autre , prévoyant d’englober les villes de Bois-Colombes, Gennevilliers, La Garenne Colombes permettant ainsi à Argenteuil d’y entrer. Même si cette dernière n’est pas dans le même département, elle peut prétendre à son entrée car toutes villes touchant les départements de la petite couronne y ont droit.

Toutes ces villes sont dirigées par des maires UMP, à l’exception de Gennevilliers dont le maire est communiste. Pour Christophe Grebert, le choix d’intégrer Gennevilliers à Seine-Défense a uniquement pour but de ne pas donner l’impression d’une communauté entièrement de droite.

L’entrée d’Argenteuil à Seine-Défense sera validée ou rejetée par le préfet des Hauts-de-Seine.