L’opposition demande la démission de la maire de Puteaux de la présidence de l’OPH

Dans une tribune à paraitre en septembre prochain dans le numéro de "Puteaux Infos" l’opposition municipale demande à la maire, Joëlle Ceccaldi Raynaud de quitter la présidence de l’OPH après l’affaire du parking Charles Lorilleux.

Joëlle Ceccaldi-Raynaud le 10 juin 2015 - Defense-92.fr

Cela paraitrait très improbable qu’elle accepte de partir. L’opposition de Puteaux “Le Rassemblement” porté par Christophe Grebert (MoDem) demande dans une tribune à paraitre dans le prochain “Puteaux Infos” de septembre, la démission de la maire de Puteaux Joëlle Ceccaldi-Raynaud (Les Républicains), de la présidence de l’OPH, a fait savoir l’élu.

Le groupe Le Rassemblement demande la désignation d’un membre de l’opposition dans le conseil d’administration de l’OPH pour “plus de contrôle”.

Cette requête fait suite à la récente amende record de plus d’un million d’euros infligée par le gouvernement -suivant la recommandation de l’Ancols (l’Agence nationale de contrôle des logements sociaux)- à l’OPH de Puteaux pour “faute grave de gestion” dans l’affaire du parking Charles Lorilleux. Le groupe d’opposition estime “qu’il n’est pas bon que le maire préside aussi les HLM de la commune”, et réclame “d’urgence” sa démission de l’OPH, ainsi que la désignation d’un membre de l’opposition au sein du conseil d’administration du bailleur social, “pour plus de contrôle”.