L’opposition demande la démission de la maire de Puteaux de la présidence de l’OPH

Dans une tribune à paraitre en septembre prochain dans le numéro de "Puteaux Infos" l’opposition municipale demande à la maire, Joëlle Ceccaldi Raynaud de quitter la présidence de l’OPH après l’affaire du parking Charles Lorilleux.

Joëlle Ceccaldi-Raynaud le 10 juin 2015 - Defense-92.fr

Cela paraitrait très improbable qu’elle accepte de partir. L’opposition de Puteaux « Le Rassemblement » porté par Christophe Grebert (MoDem) demande dans une tribune à paraitre dans le prochain « Puteaux Infos » de septembre, la démission de la maire de Puteaux Joëlle Ceccaldi-Raynaud (Les Républicains), de la présidence de l’OPH, a fait savoir l’élu.

Le groupe Le Rassemblement demande la désignation d’un membre de l’opposition dans le conseil d’administration de l’OPH pour « plus de contrôle ».

Cette requête fait suite à la récente amende record de plus d’un million d’euros infligée par le gouvernement -suivant la recommandation de l’Ancols (l’Agence nationale de contrôle des logements sociaux)- à l’OPH de Puteaux pour « faute grave de gestion » dans l’affaire du parking Charles Lorilleux. Le groupe d’opposition estime « qu’il n’est pas bon que le maire préside aussi les HLM de la commune », et réclame « d’urgence » sa démission de l’OPH, ainsi que la désignation d’un membre de l’opposition au sein du conseil d’administration du bailleur social, « pour plus de contrôle ».