Le MoDem de Courbevoie affirme soutenir Jean-André Lasserre

Une partie de l'équipe de Jean-André Lasserre

Mais qui soutient le MoDem à Courbevoie ? Si on écoute l’UMP, c’est le maire sortant Jacques Kossowski, mais le PS soutient mordicus qu’il s’est rallié à Jean-André Lasserre. La section du MoDem de Courbevoie a souhaité clarifier la situation après que chacun des deux candidats à la mairie de Courbevoie ait apposé le logo du parti de François Bayrou à ses tracts respectifs.

Jean-Philippe Élie, le responsable MoDem de Courbevoie qui avait annoncé lors du lancement de la campagne de Jean-André Lasserre son soutien a réagi dans un communiqué de presse, lundi 27 janvier « Le Modem de Courbevoie condamne fermement cette pratique (ndlr : De l’UMP de Courbevoie). En effet, la section locale a décidé, dès l’été 2013, de rejoindre la liste d’ouverture de Jean-André Lasserre (ndlr : comprenant le parti socialiste, Europe Écologie Les Verts, le Modem de Courbevoie et des habitants non encartés) et de participer à l’élaboration d’un programme commun fédérateur, explique t-il. Si nos instances nationales n’ont pas encore entériné ce rapprochement, elles n’ont pas pour autant accordé un blanc-seing à l’UMP locale ».

« La section de Courbevoie adhère pleinement à l’Alternative UDI/Modem pour toutes les élections nationales, régionales et européennes. Toutefois, elle considère que les élections municipales obéissent à une logique de territoire qui doit tenir compte des réalités locales et surtout de l’intérêt des Courbevoisiens. Pour cette raison, nous réaffirmons qu’il nous est impossible de soutenir l’UMP et l’UDI lors des municipales 2014, au vu des différents scandales qui secouent et entachent l’actuelle majorité. De même, l’absence de démocratie locale et le déni de l’opposition – pratiques constantes dans notre ville – sont contraires à nos valeurs démocrates. C’est la raison pour laquelle nous avons rejoint la liste Tous pour Courbevoie car elle incarne le renouveau dont a grandement besoin Courbevoie » poursuit Jean-Philippe Élie.