Joelle Ceccaldi-Raynaud réélue maire dès le premier tour à Puteaux

Joelle Ceccaldi-Raynaud vient de récupérer son fauteuil de maire dès le premier tour lors des élections qui se sont tenues le dimanche 14 juin.

Joelle Ceccaldi-Raynaud le 14 juin 2015 - Defense-92.fr

Elle a retrouvé son fauteuil. Joelle Ceccaldi-Raynaud (Les Républicains) a été réélue maire de Puteaux dès le premier tour, ce dimanche 14 juin avec une écrasante majorité. La liste « Union pour Puteaux » mené par Joelle Ceccaldi-Raynaud a ainsi récolté 60,77 % des suffrages obtenant ainsi 37 des 43 sièges au conseil municipal (dont 20 au conseil communautaire), soit 3 de plus que lors des dernière élections de mars 2014. Christophe Grebert (MoDem) qui mené la liste « Le Rassemblement » (MoDem) qui réunissait le PS, le MoDem et les EELV a enregistré 23,32 % des suffrages lui permettant d’obtenir 5 sièges (dont 3 au conseil communautaire). Christophe Hautbourg (Divers Droite) avec sa liste « Puteaux en mouvement » a lui collecté 7,41 % des voix, gagnant un seul siège au conseil municipal. Les listes « Puteaux bleu marine » du candidat Gérard Brazon (Front National) et celle « Putéoliens » de Marie-Sophie Mozziconacci (sans étiquette) ont enregistré respectivement 4,84 % et 3,65 % des voix: des scores insuffisants ne permettant pas à ces deux listes d’obtenir des sièges au conseil municipal de Puteaux.

31 005 électeurs étaient inscrits dans les 32 bureaux de vote de la ville. Avec un taux de participation de 48,63 %, seuls 14 997 électeurs se sont rendus aux urnes. Le nombre de bulletins blancs était de 1,79 % (269 votes) et le nombre de suffrages nuls était de 0,89 % (133 votes).

Le Conseil d’Etat avait annulé en mai dernier l’élection municipale de mars 2014 à Puteaux mais également à Asnières et Clichy pour des motifs différents. A Puteaux si aucun grief n’était reproché à la maire de Puteaux, Joëlle Ceccaldi (Les Républicains), le problème venait de deux listes de l’opposition. En effet Marie-Sophie Mozziconacci (Divers Droite) n’avait pas pu déposer sa liste en préfecture car l’un de ses colistiers était déjà -à son insu selon l’intéressée- sur une autre liste, celle de “Puteaux Bleu Marine” menée par Gérard Brazon (Front National). L’élection au conseil municipal de ce dernier scrutin avait été annulée pour ce motif le 17 octobre 2014 suivant une décision du Tribunal administratif de Cergy contestée par l’élu FN devant le Conseil d’Etat pour récupérer son siège.

Sur Twitter les candidats pour ces élections partielles ont rapidement réagi aux résultats.