Des élus de Courbevoie demandent le retour du vote papier

Dans une tribune, Ghizlaine Guessous la conseillère d’opposition EELV de Courbevoie et Karim Larnaout (sans étiquette) demandent la fin des machines à voter électroniques.

Une machine à voter à Courbevoie lors des élections législatives du 11 juin 2017 - Defense-92.fr

Les urnes en plastique vont-elles revenir à Courbevoie ? C’est en tout cas le souhait de Ghizlaine Guessous, la conseillère d’opposition Europe Ecologie Les Verts (EELV) de Courbevoie et de Karim Larnaout (sans étiquette) qui dans une tribune ont demandé la fin du vote avec les machines électroniques en place depuis dix ans. Déployé dans les bureaux de vote de la ville lors des élections présidentielles de 2007 le système ne convainc pas les deux élus qui dénoncent son manque de fiabilité citant des problèmes à Issy-les-Moulineaux lors de la dernière présidentielle.

“Nous Gizlaine et Karim, demandons un retour au mode de vote traditionnel, pour reprendre la visibilité de bout en bout de l’urne au dépouillement manuel” confient les deux élus dans un communiqué commun qui parle d’un “risque de voter sur des machines vieillissantes”.

Déjà disponible dans plus de 80 communes françaises, l’Etat avait interdit en 2008 après une polémique à l’étranger, la poursuite du déploiement du système en France, autorisant cependant les villes, -dont Courbevoie- déjà équipées à s’en servir. Aujourd’hui il ne reste plus que 69 communes françaises équipées de ces machines.