Devedjian et Bédier font vœux communs pour les Hauts-de-Seine et les Yvelines

Comme pour 2016, Patrick Devedjian et Pierre Bédier les présidents des Hauts-de-Seine et des Yvelines ont fait leurs vœux ensemble.

Patrick Devedjian et Pierre Bédier lors des vœux des deux Hauts-de-Seine et des Yvelines le 10 janvier 2017 - Defense-92.fr

A la frontière des Yvelines, dans le domaine départemental des Hauts-de-Seine du Haras de Jardy, Patrick Devedjian et Pierre Bédier les présidents des Hauts-de-Seine et des Yvelines ont fait comme en 2016 leurs vœux main dans la main ce mardi 10 janvier. Dans un pavillon Jardy aux couleurs des deux départements -le vert et le violet-, les deux édiles ont réaffirmé devant un parterre d’élus et d’invités leur volonté de fusionner leurs départements dès cette année.

Lors de son long discours Patrick Devedjian s’est félicité d’une autre fusion : celle prochaine de Defacto et de l’Epadesa. « En 2017, un nouvel horizon s’annonce aussi pour la gouvernance de La Défense, qui sera enfin confiée aux collectivités, après cinquante années de gestion par l’Etat » s’est-il réjoui.

« Il faut encourager les entreprises financières à s’installer à La Défense »

L’homme fort du 92 a également fait écho au Brexit rappelant le rôle à jouer de La Défense pour attirer les futures entreprises qui s’expatrieront. « Il faut encourager les entreprises financières à s’installer à La Défense. Ce qui est sûr, c’est qu’elles ne le feront pas pour la beauté de notre patrimoine classé, a t-il déclaré lors de son discours. Il faut un droit du travail moins rigide, une fiscalité modérée pour les entreprises et les impatriés, et aussi une qualité de vie qui puisse faire la différence ».