Amin Khiari à la direction de l’EPADESA : « Une polémique nauséabonde »

goulet-nathalie

La sénatrice centriste Nathalie Goulet de l’Orne a réagi dans un communiqué au sujet de la possible nomination d’Amin Khiari à la direction de l’EPADESA en parlant d’une « polémique nauséabonde ».

« De quoi parlons-nous ? D’un homme diplômé de l’Essec, qui a créé un master d’ingénierie des achats, spécialiste reconnu de gestion et qui a dirigé le pôle universitaire Léonard de Vinci » déclare la sénatrice qui explique bien connaitre l’homme âgé de 35 ans expliquant qu’il anime l’opération des « Talents des Cités » au Senat.

« Le parallèle avec le fils de l’ancien président est indécent. Qui pourrait oser comparer le cursus et les compétences d’Amin Khiari, à celles d’un jeune homme de 22 ans (ndlr : Jean Sarkozy) incapable de décrocher sa première année de droit ? » s’offusque-t-elle.

La sénatrice y voit là une discrimination par rapport à son prénom mais aussi qu’il soit le fils d’une députée, la vice-présidente du Sénat.

« Quelle injustice pour Amin Khiari !, Quelle gifle pour sa mère militante socialiste de la première heure, championne de la lutte contre les discriminations ! s’agace la sénatrice en poursuivant quelle angoisse pour tous les parents qui ont des responsabilités ! Faut-il que leurs enfants cherchent à exercer leurs talents à l’étranger sous peine de crier au trafic d’influence ? » Pour Nathalie Goulet à cause de cette polémique « lamentable » sa candidature est tombé à l’eau « Maintenant la ministre Cécile Duflot ne peux plus le nommer ».