Rebaptisée Paris La Défense Arena, l’enceinte dévoile sa nouvelle identité

La U Arena a été officiellement rebaptisée la "Paris La Défense Arena" ce 12 juin à l’occasion du match France 98. Une nouvelle identité à 30 millions d’euros.

La U Arena a été officiellement rebaptisée la "Paris La Défense Arena" ce 12 juin - Defense-92.fr

Ne l’appelez plus la U Arena mais la « Paris La Défense Arena ». La nouvelle identité de la « Paris La Défense Arena » a été dévoilée ce mardi 12 juin à l’occasion du match France 98 vs Fifa 98. Annoncé il y a quelques semaines ce contrat de naming conclu entre l’établissement public Paris La Défense (PLD) et la structure de Jacky Lorenzetti en charge de la gestion de l’enceinte, prévoit de donner le nom du quartier d’affaires à la nouvelle enceinte multimodale, terre du Racing 92. Le tout sur dix ans pour la modique somme de 30 millions d’euros.

La nouvelle identité qui entend traduire « l’énergie et l’intensité des émotions qui sont vécues dans l’enceinte » a été conçue par l’agence Babel. Composée de huit demi-cercles verts, le logo s’inspire d’une part de l’architecture iconique du bâtiment par ses écailles imaginées par Christian de Portzamparc mais aussi et surtout du tout nouveau logo de PLD.

« Le dispositif de naming de la plus grande enceinte multimodale d’Europe est un formidable levier d’attractivité pour Paris La Défense. Il va permettre d’accélérer la transformation de l’image du territoire et renforcer sa capacité à attirer des entreprises », s’enthousiasme dans un communiqué l‘établissement d’aménagement, de gestion et d’animation de La Défense, qui rappelons-le est détenue majoritairement par le conseil départemental des Hauts-de-Seine dont les bureaux sont accolés depuis avril dernier à l’Arena.

Mais avec cette nouvelle identité PLD espère « développer durablement la notoriété » de Paris La Défense à l’international grâce à la programmation de l’enceinte, mêlant concerts nationaux et internationaux et rencontres sportives.

« Il est fondamental de maintenir le leadership de Paris La Défense dans la durée et continuer à attirer des entreprises et les futures générations de salariés. Pour cela, nous devons renforcer notre attractivité et notre image en rendant visible la transformation profonde du quartier d’affaires », explique pour sa part Patrick Devedjian, le président de PLD et des Hauts-de-Seine.

Ce changement de nom n’est cependant pas du goût de tout le monde. Patrick Jarry, le maire (DVG) de Nanterre avait vivement critiqué ce choix notamment en raison de son coût important pour la collectivité, préférant que le naming se fasse avec des fonds privés. Mais l’édile avait surtout estimé que sa ville était par ce choix snobée étant donné que l’Arena n’est ni à La Défense, ni à Paris mais sur Nanterre.