Cette année La Défense ne sera pas au Simi, le salon de l’immobilier d’entreprises

Pour sa première année Paris La Défense, a choisi de ne pas s’exposer au Simi, le salon consacré à l’immobilier d’entreprises.

L'établissement Paris La Défense sera absent de l'édition 2018 du Simi - Defense-92.fr

Cette année la grande maquette de La Défense n’ira pas à la porte Maillot. Pour sa première année d’existence, l’établissement public Paris La Défense, né de la fusion le 1er janvier dernier de Defacto (le gestionnaire) et l’Epadesa (l’aménageur) ne sera pas présent au Simi, le salon consacré à l’immobilier d’entreprises qui s’ouvre ce mercredi et pour trois jours, au Palais des Congrès de Paris.

Une première pour le quartier de La Défense, qui du temps de l’Epadesa et avant de l’Epad a toujours été présent avec un grand stand. Un choix surprenant justifié par l’établissement. « On a trouvé que c’était redondant par rapport à nos activités, explique Franck Boucher, le directeur marketing de Paris La Défense. Tous les acteurs du Simi, on les voit tous les jours ». Cette absence permet aussi à Paris La Défense de réaliser « une sacrée économie financière », selon Franck Boucher.

L’établissement désormais en charge de l’aménagement et la gestion du plus grand quartier d’affaires d’Europe continentale ne sera cependant pas totalement absent de ce salon puisqu’il y organisera mercredi une conférence sur les enjeux du Brexit pour Paris La Défense.

Et si La Défense n’a pas d’espace au Simi, l’aménageur sera en revanche présent au Mipim, le salon international de l’immobilier à Cannes en mars prochain. « On travaille sur un nouvel espace », poursuit Franck Boucher.