Ofo ne veut plus voir ses vélos à La Défense

Le service de vélo en free-floating Ofo a supprimé temporairement de sa zone d’utilisation le quartier d’affaires de La Défense mais aussi le bois de Vincennes.

Depuis ce mardi les utilisateurs des vélos en free-floating Ofo ne peuvent restituer les bicyclettes à La Défense - Defense-92.fr

Les vélos jaunes d’Ofo ne sont plus les bienvenus à La Défense. Le service de bicyclettes en free-floating Ofo lancé en décembre dernier à Paris vient de revoir sa zone d’utilisation depuis ce mardi. « Certaines zones sont peu fréquentées par nos utilisateurs et malheureusement plus compliquées à gérer par nos équipes. C’est pourquoi nous avons pris la décision d’enlever temporairement le Bois de Vincennes et Paris La Défense », explique Ofo qui se dit « désolé pour les irréductibles utilisateurs de ces deux zones ». Ce nouveau zonage doit permettre selon l’entreprise chinoise, qui rencontre des difficultés à accéder à la dalle de La Défense, « d’offrir une densité de vélos plus importante et un meilleur service » dans Paris. En plus d’englober la capitale, la zone d’Ofo intègre les villes de Levallois-Perret, Neuilly-sur-Seine et Boulogne-Billancourt.

Et attention aux utilisateurs qui ne respecteraient pas cette zone. En cas de restitution, en dehors de la zone, des frais de 10 euros seront facturés par Ofo, contre 5 euros auparavant.

Le service d’Ofo tout comme celui de Mobike (également indisponible à La Défense) permet aux utilisateurs de louer des vélos pour une courte durée. Le principe du système est simple : à partir de l’application, une carte permet de détecter les vélos disponibles et de les déverrouiller en scannant un QR code. La restitution du vélo peut alors se faire n’importe où sans système de borne. Les trajets sont facturés 50 centimes les 20 minutes. Des pass à la journée (2,90 euros), pour sept jours (6,90 euros) et pour 30 jours (9,90 euros) dont également disponibles. Depuis son lancement il y a environ huit mois Ofo qui dispose d’une flotte de 2 500 vélos a revendiqué plus de 500 000 trajets.