Les navettes sans conducteur ont débuté leur service à La Défense

Jusqu'à la fin de l'année Île-de-France Mobilités propose avec Keolis, Navya et Defacto un service gratuit de navettes autonomes dans le quartier de La Défense au travers de trois lignes.

Les navettes autonomes circuleront dans le quartier de La Défense jusqu'à la fin de l'année - Defense-92.fr

Depuis ce jeudi 29 juin elles arpentent la dalle de La Défense. Île-de-France Mobilités (ex Stif) vient de lancer son service gratuit de navettes autonomes électriques sans conducteur dans le quartier de La Défense. Opéré par la filiale de la Sncf Keolis, trois circuits de quelques centaines de mètres de long sont proposés jusqu’à la fin de l’année dans le quartier d’affaires : deux en semaines et un le weekend. L’objectif : tester pour la première fois au monde, en milieu urbain ce mode de transport en commun propre en vue d’un possible déploiement dans les années à venir pour permettre aux voyageurs de réaliser le dernier kilomètre de leur voyage.

Deux circuits la semaine et un le weekend

En semaine, les deux lignes partent du pied de la Grande Arche. La première relie le quartier Valmy au pied des tours de la Société-Générale avec un point d’arrêt au début de la promenade des Jardins de l’Arche. La seconde permettra de rejoindre le Faubourg de l’Arche avec un terminus au pied de la tour TechnipFMC et un arrêt intermédiaire “Cnit” sur la place Carpeaux près du Pouce de César. Ces deux lignes fonctionnent du lundi au vendredi de 8 heures à 20 heures. De 8 heures à 10 heures, de midi à 14 heures et de 16 heures à 20 heures la fréquence des navettes est d’une toutes les dix minutes et le reste de la journée d’une toutes les vingt minutes.

Le weekend la ligne est plus artistique avec une balade le long de l’esplanade qui part également du pied de l’Arche à destination de la Cheminée de Moretti. Deux arrêts sont proposés avec un devant “Les Personnages Fantastiques” face au centre commercial des 4 Temps et un autre “Les Trois Arbres” près de l’immeuble de GE et de l’hôtel Sofitel. Fonctionnant uniquement les samedis, dimanches et jours fériés entre 10 heures et 18 heures, la fréquence des navettes est d’une toutes les vingt minutes.

Des navettes autonomes truffées de capteurs

Les véhicules cent pour cent électrique de la start-up française Navya peuvent embarquer jusqu’à quinze personnes dont onze assises. Les personnes en fauteuil roulant peuvent également profiter du voyage grâce à des plateformes installées aux arrêts. Truffés de capteurs les trois navettes suivent un trajet bien établi matérialisé pour les piétons par des pictogrammes au sol et s’adaptent à leur environnement avec une vitesse réduite, proche des dix kilomètres à l’heure. A tout moment en cas de passage d’un piéton ou d’un animal par exemple, la navette stoppe automatiquement. Leur batterie leur permet une autonomie d’environ huit heures, soit 400 kilomètres et un peu moins quand il fait chaud et que la climatisation est sollicitée. Les batteries qui mettent entre cinq et six heures à se recharger font le plein la nuit ou pendant la journée pendant que d’autres navettes roulent.

Durant les premiers mois des agents accueillent les voyageurs à bord des véhicules pour les habituer à ce service inédit et s’assurer que tout se passe bien. Puis, dans un second temps les navettes circuleront de manière totalement autonome, promet Île-de-France Mobilités.