La disparition des Autolib’ à La Défense c’est imminent

Le syndicat Autolib' Vélib' Métropole (SAVM) a voté jeudi l'arrêt du service de voitures en libre-service lancé en par le groupe Bolloré en 2011.

Le service Autolib' va s’arrêter d'ici quelques jours ou quelques semaines - Defense-92.fr

Apparues dans le quartier d’affaires à la fin 2013, les Autolib’ s’apprêtent à disparaitre d’ici quelques semaines. Cette fin annoncée fait suite à la résiliation jeudi dernier par le syndicat Autolib’ Vélib’ Métropole (SAVM) du service de voitures en libre-service lancé en grande pompe par le groupe Bolloré en 2011. Il refusait de verser les 233,7 millions d’euros demandés par le groupe pour éponger son lourd déficit.

Si le groupe Bolloré entend ne pas se laisser faire par cet arrêt brutal en le contestant devant le tribunal administratif, il a proposé au syndicat « que le système pour les abonnés se termine le 31 juillet et que tout disparaisse le 31 août », selon un porte-parole qui entend retirer « tout ce qui (leur) appartient, c’est-à-dire les voitures » d’ici le 31 août.

A La Défense et dans ses abords plusieurs stations Autolib’ ont été créées avec du côté de Courbevoie celles de l’avenue André Prothin, à l’angle du boulevard circulaire (au pied de la tour Europlaza) ; celle du Faubourg de l’Arche au 49 avenue de l’Arche ; à Puteaux au 52 rue Arago et à Nanterre au 5 boulevard Aimé Césaire.