La neige perturbe aussi La Défense

Le Parvis enneigé en décembre 2010

Comme partout dans la région parisienne, le quartier de La Défense à été touché par les importantes chutes de neige du mercredi 8 décembre entre 12h et 17h30. Un épais manteau de neige d’environ huit centimètres était présent à 18h. Cette neige a causé de forts ralentissements sur le boulevard circulaire ainsi que sur les autres axes.

L’ensemble des lignes de bus de la RATP desservant La Défense et plus particulièrement toute la région étaient totalement interrompues, laissant en rade des milliers de voyageurs. Pour Marc travaillant à deux pas de La Défense, du côté de Courbevoie, il nous annonce préférer se rabattre sur le RER A, pour se rendre à son domicile afin d’éviter tout risque d’accident.

Vers 22h30, de nombreuses personnes attendaient un taxi à la station place Carpeaux, parfois pour faire des distances dérisoires comme cet usager qui voulait se rendre place de la Boule à Nanterre. Mais pour certains les nerfs ont lâché: deux femmes ont effet failli en venir aux mains après que l’une aurait tenté de dépasser la seconde dans la fils d’attente. Parmi les taxis arrivant au compte-goutte, un chauffeur proposait de regrouper les personnes en fonction de leurs destination : La Garenne Colombes et Pont de Bezons, mais au moment d’embarquer dans la voiture les quatre passagers ont la désagréable surprise d’entendre le chauffeur leur annoncer qu’il prenait 20€ par personne pour la course. « 20€ pour aller à la Garenne Colombes c’est du vol » lâche une femme. Le chauffeur peu scrupuleux qui n’aura finalement embarqué qu’une seule personne partira sous les huées de la file d’attente où l’une des personnes lui cria « sale escroc »

Trois équipes de Defacto accompagnées de renforts se sont attelées à déneiger des passages afin de faciliter les accès des salariés et habitants à leurs immeubles vers les transports en commun et autres lieux. Un représentant de Defacto nous expliquait que leurs équipes continueraient à travailler une grande partie de la soirée.

La totalité des hôtels de La Défense déjà complets pour certains ont été pris d’assaut par de nombreuses personnes qui ne souhaitent pas s’aventurer dans la galère des transports. Mais la plupart des hôtels dont les quelques places s’étaient libérées pour cause d’annulation ont été rapidement réservés. L’Ibis situé sur les quais de Seine nous explique avoir reçu une trentaine de demandes dans la journée.

L’effet « magique » de la neige tombée sur le marché de Noël de La Défense n’aura pas eu l’effet escompté: à midi au début des chutes et ce jusqu’en fin de soirée , le marché était plutôt délaissé par les visiteurs.

La neige en revanche fait le bonheur des enfants qui ont réalisé des bonhommes de neige ainsi que des batailles de boules de neige.