La Défense revêt son manteau blanc

Le Parvis de La Défense sous la neige

C’est toujours aussi joli; comme une grande partie du nord-ouest de la France et de la région parisienne, La Défense a été recouverte d’un petit manteau blanc, avec cinq à sept centimètres par endroits; la neige est tombée en début de soirée vers 18h pendant une partie de la nuit jusqu’à environ 2h du matin.

Cette fois-ci elle n’aura pas trop causé de pagaille, contrairement au mois de décembre 2010 ou beaucoup de gens s’étaient fait surprendre par des chutes de neige tombées en début d’après-midi.

Comme à chaque chute de neige, Defacto, l’établissement de gestion de La Défense, a déclenché son « plan neige ». Dix-huit hommes ont travaillé toute la nuit de 18h jusqu’à 5h du matin pour déneiger et saler les allées et routes du quartier. Les équipes de Cegex, un prestataire de l’établissement, ont déployé deux saleuses et trois camions de transports sans compter les nombreuses pelles et saleuses manuelles. Deux quads « chasse-neige et saleuse » ont également été utilisés pour dégager les petites allées et passerelles du quartier. Quelques 11 tonnes de sel ont été utilisées. Le boulevard circulaire a lui été traité par la DIRIF (Direction des routes d’Ile-de-France).

Si pour certains la neige a été synonyme de travail ou de pagaille d’autres en ont profité. Sur un parvis recouvert de neige -l’image est rare- une situation relativement drôle : une femme accompagnée de son compagnon et d’une amie évoluant avec les palmes aux pieds: scène tellement insolite que peu de gens l’on remarquée, seulement deux personnes dont un enfant de sept ans, même si l’heure était tout de même tardive. « On fait les cons » s’amuse Catherine 46 ans, aux côtés de son compagnon Christian 48 ans et de son amie Colette 66 bougies. Ces habitants de Courbevoie s’amusent à se prendre en photo dans des lieux inadaptés aux palmes… « Nous faisons çà un peu en référence au film Amélie Poulain, qui prenait en photo un nain de jardin dans différents lieux expliquent-ils. Aujourd’hui les gens ne s’amusent plus » nous confie Christian.

Les célèbres batailles de boules de neige n’ont pas manqué. Un certain nombre de passants s’y sont laissés aller.