Les victimes d’AZF au pied de la tour Total pour demander des comptes

Quinze ans après l’accident d’AZF, une vingtaine de victimes ont fait le déplacement depuis Toulouse pour demander à Total de "reconnaitre ses erreurs".

Les victimes d'AZF ont manifesté au pied de la tour Total Coupole ce mardi 27 septembre - Defense-92.fr

Ils sont déterminés. Ce mardi en fin d’après-midi, une vingtaine de victimes de l’accident d’AZF survenu le 21 septembre 2001 à Toulouse (31) se sont rendus à La Défense, au pied de la tour Total Coupole, siège de l’entreprise pour exprimer leur mécontentement.

Quinze ans après le drame qui a endeuillé la ville rose causant ce jour-là 31 morts, plusieurs centaines de blessés et des dégâts par milliers, une association de victimes “Des sinistrés du 21 septembre 2001” a tenu à exprimer sa colère face au géant pétrolier et lui demande de “reconnaitre ses erreurs”.

Une vingtaine de victimes ont fait le déplacement depuis Toulouse pour la journée

Les membres de l’association sont d’autant plus remontés que Total, condamné en appel s’est pourvu en cassation suite à une erreur de procédure. De plus le nouveau procès doit se tenir à Paris et non à Toulouse comme les deux précédents empêchant ainsi de nombreuses victimes de faire le déplacement, fautes de moyens. “Participer à l’ensemble des quatre mois du procès à Paris supposerait l’avance de 10 à 15 000 euros par personnes” peste Jean-François Grelier, le président de l’association pour qui il y a encore une solution : que le garde des sceaux par ordonnance demande à des juges désignés de se déplacer auprès des justiciables utilisant le principe d’audiences foraines. “C’est ce que nous demandons et nous finirons par l’obtenir” a promis Jean-François Grelier.

  • Masse critique

    Je vois pas pourquoi des gens s’en prennent à Total. La.piste d’un hypothétique accident à fait choux blanc.
    Ce piste a cependant été choisie bien que moins probable par rapport à la piste de la DGSE et d’Airbus. Volonté des RG, de la DGSE et d’Airbus. Toujours les mêmes qui dirigent depuis toujours, seuls au pouvoir.