Neuilly-sur-Seine ne veut pas de commémoration du 17 septembre 1961 sur son Pont 

Commémoration du 17 septembre 1961

Cinquante ans après Nanterre, Argenteuil, Asnières, Clichy-la-Garenne, Colombes et Gennevilliers voulaient rendre hommage aux victimes des évènements du 17 octobre 1961 -rappel des faits ici- au Pont-de-Neuilly, mais leur demande a été tout simplement refusée par la mairie de Neuilly-sur-Seine. Patrick Jarry, maire de Nanterre s’est dit « indigné » par cette décision. Le maire de Neuilly-sur-Seine se justifie dans un courrier adressé à son homologue par le fait que sa ville « n’a jamais été associée à ce terrible événement par la passé » . « Cette affirmation de Mr Fromantin est contraire à la vérité historique. Car c’est bien du Pont de Neuilly que ce funeste 17 octobre 1961, des centaines de manifestants pacifiques, des enfants, des femmes et des hommes, dont beaucoup venaient de Nanterre, ont été réprimés, battus, tués et jetés dans la Seine par la police. C’est à cet endroit précis qu’un crime d’Etat a été commis » scande le maire de Nanterre.