Les 4 Temps sous haute protection après les menaces terroristes des Shebab

Après les menaces d'attentats proférées par le groupe Shebab ce weekend, la sécurité a été largement renforcée au centre commercial des 4 Temps.

Une patrouille de gendarmes mobiles aux 4 Temps en février 2015 - Defense-92.fr

La sécurité dans le centre commercial des 4 Temps est montée d’un cran après les menaces d’actes terroristes proférées par les Shebab somaliens affiliés à Al-Qaïda. Au lendemain de la publication de la vidéo où un responsable du groupe terroriste menace plusieurs centres commerciaux aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, au Canada et en France ciblant les 4 Temps, la sécurité déjà à son niveau le plus haut du plan Vigipirate « Alerte Attentat », a été renforcée dans le centre. La direction des 4 Temps a amplifié les contrôles des sacs aux entrées du centre, chose qu’elle faisait déjà de manière aléatoire, depuis les attentats de janvier dernier. Pour cette mission, le centre a fait venir de nombreux agents de sécurité en renfort.

« Nous sommes en contact permanent avec les autorités » explique Nicolas Kozubek, le directeur des 4 Temps qui souhaite rassurer les commerçants et ses clients. « Depuis l’attaque de Charlie Hebdo nous faisons un usage plus renforcé de la vidéo surveillance, poursuit-il. Les images des 300 caméras des 4 Temps et des 300 caméras du Cnit sont désormais consultables en temps réel directement par les policiers au commissariat de La Défense ».

Déjà visibles bien avant les attentats de janvier dernier, les forces de l’ordre le sont encore plus depuis le lundi 23 février. Pour venir en aide aux policiers de La Défense, des gendarmes mobiles ou des CRS lourdement armés patrouillent dans les allées du centre, aux côtés de militaires.

Une sécurité bien visible qui rassure les commerçants. « Je ne m’en fais pas » confie Leila, responsable d’une boutique Celio Club; son collègue Alexandre n’est pas plus inquiet « En terme de sécurité on a ce qu’il faut » estime t-il. Même sentiment pour Kevin, le gérant de la boutique Havaianas « Je n’ai pas peur du tout » sourit-il.

Certains clients sont en revanche plus inquiets par ces menaces. « Depuis les événements de Charlie Hebdo, je crains pour les 4 Temps » s’inquiète Catherine, une cliente du centre qui a son bureau non loin de là dans la tour Pascal. « C’est rassurant les fouilles » confie sa collègue de bureau Anna. Mais les deux femmes s’interrogent « Y a t-il également des contrôles des sacs aux entrées des parkings et des boutiques qui donnent sur le Parvis ? »

Malgré toutes ces mesures, la menace risque de peser sur le centre commercial durant un long moment. « J’éviterai de venir si je n’ai pas de courses à faire » lâche Anna, finalement pas tout à fait rassurée.

Une cible naturelle pour les terroristes qui n’est pas étonnante car avec 46 millions de visiteurs par an les 4 Temps est le centre commercial le plus fréquenté en France d’autant plus qu’il se situe au cœur du plus grand quartier d’affaires européens.

Une attaque avait d’ailleurs frappé le centre il y a moins de 30 ans. Le 12 septembre 1986, le centre commercial des 4 Temps avait été victime d’une attaque terroriste. Revendiqué à Beyrouth d’une part par “Les partisans du droit et de la liberté” et d’autre part par le CSPPA, l’attentat qui s’était produit au Casino Cafeteria en pleine heure du repas de midi n’avait fait aucun mort, mais avait engendré 41 blessés et avait causé d’importants dégâts.