Emotion lors de la minute de silence en hommage au salarié qui s’est tué en tombant d’un escalator des 4 Temps

Plusieurs dizaines de salariés de nombreuses boutiques du centre commercial des 4 Temps se sont recueillis ce mercredi 12 avril devant la boutique Tally Weijl pour rendre hommage à Benjamin qui s'est tué en tombant d'un escalator vendredi dernier.

Plusieurs dizaines de salariés des 4 Temps ont rendu hommage à Benjamin qui s'est tué en tombant d'un escalator le vendredi 7 avril - Defense-92.fr

L’émotion était visible sur tous les visages. Ce mercredi 12 avril plusieurs dizaines de salariés de nombreuses enseignes du centre commercial des 4 Temps et de sa direction se sont réunis vers 10 heures devant la boutique Tally Weijl pour rendre hommage à Benjamin, l’employé de la chaine de prêt-à-porter qui s’est tué après être tombé vendredi dernier d’un escalator. Une émotion toute particulière était visible sur le visage de ses collègues dont certaines ont éclaté en sanglots à l’issue de la minute de silence. Le père de la victime ainsi que son mari étaient également présents à cet hommage solennel. Au pied du store baissé de la boutique un parterre de roses -ses fleurs préférées- s’est constitué.

Ce jour là vers 9 heures avant l’ouverture de la boutique l’homme âgé de 31 ans acheminait des vêtements sur un portant depuis une réserve située dans les étages du centre vers son magasin au niveau zéro. Le vendeur a alors emprunté -malgré les consignes d’interdiction- un escalator du puits cassis reliant le premier niveau au zéro. Mais sous le poids des vêtements le portant a basculé entrainant sa victime dans le vide qui s’est alors écrasée une vingtaine de mètres en contre-bas. Après avoir été transporté à l’hôpital dans un état critique il décédera lundi matin suite à ses multiples blessures.

Une personne passionnée par la mode

Très affectée la responsable de Benjamin s’est confiée au journal Le Parisien : « C’était une personne exceptionnelle. Il était calme, respectueux et il apportait de la sérénité à l’équipe ». L’homme passionné par la mode qui travaillait dans cette boutique depuis un an et demi devait quitter son poste en mai prochain pour s’y consacrer.

« Normalement on utilise les monte-charge ou les ascenseurs. C’est la première fois que je vois quelqu’un qui emprunte les escalators » poursuit-elle en expliquant qu’elle a rappelé à ses équipes le règlement intérieur depuis le drame. Un règlement et des consignes qui ont également été rappelées par la direction du centre, également très affectée par cet accident.

Dès le jour du drame la direction du centre commercial avait mise en place une cellule psychologique par téléphone. Une initiative également instaurée par la marque Tally Weijl.

« Le retour au travail va être difficile. Mais les salariées sont fortes, tout le monde se soutient », assure la responsable au Parisien.