Dans l’antre du Toys ‘R’ Us de La Défense, l’un des plus grand magasin de jouets d’Europe

Le Toys 'R' Us des 4 Temps, l'un des plus grand magasin de jouets d'Europe s'apprête à recevoir d'ici Noël plusieurs milliers de clients chaque jour.

Le Toys 'R' Us des 4 Temps avec son étoile rouge géante en guise de porte d'entrée - Defense-92.fr

A deux semaines de Noël, c’est l’effervescence dans l’un des plus grand magasin de jouets d’Europe. D’ici le 24 décembre prochain le Toys ‘R’ Us des 4 Temps ouvert en 1992 puis entièrement rénové une première fois en 2006 et une seconde en 2015 s’apprête à recevoir tous les jours plusieurs milliers de clients à la recherche du cadeau idéal pour les plus jeunes. Au sein de cette énorme fourmilière de 4 000 mètres carrés où quelques 13 000 références de jouets et jeux garnissent les rayons, plusieurs dizaines de salariés s’activent quotidiennement pour les maintenir remplis.

Avec seulement 45 salariés le reste de l’année, le Toys ‘R’ Us de La Défense voit ses effectifs presque tripler à l’approche des fêtes. Une armée de CDD et de stagiaires vient ainsi renforcer l’équipe pour la porter à quelques 170 personnes. Car Noël est une période cruciale pour l’enseigne qui est de plus en plus concurrencée par les géants de l’internet comme Amazon ou CDiscount.

« La période de Noël représente environ 50 % de notre chiffre d’affaires annuel », confie Guillaume Subra, le directeur du magasin. Un cycle qui se concentre sur trois mois entre octobre et décembre. « C’est une période que l’on travaille dès la fin août, précise t-il. La grosse partie qui nous demande le plus de temps c’est le recrutement et toute l’organisation de la saison ».

Jusqu’à 5 000 passages en caisse par jour

Pour se démarquer de ses concurrents et du web, Toys ‘R’ Us entend surfer sur l’effet « Wahoo » de son magasin vitrine. Avec son étoile rouge géante en guise de porte d’entrée, l’enseigne mise sur la présence des corners des géants du secteur comme Barbie, Disney, Lego ou encore Playmobil, des produits en démonstration ou encore des figurines pour faire des selfies. « Aujourd’hui l’objectif pour faire venir les clients c’est de leur offrir une expérience différenciée qu’on ne retrouve pas sur le net en offrant un service client et des conseils appuyés » poursuit Guillaume Subra.

Pour faire flotter ce gigantesque navire amiral, dès 6 heures du matin les bras s’activent pour décharger les quatre camions remplis à ras-bord de jouets et jeux en tout genre qui livrent quotidiennement. La course contre la montre peut alors débuter pour les CDD qui doivent avant l’ouverture remplir les produits dans l’un des neuf grands univers du magasin : puériculture, premier âge, fille, garçon, construction, éducatif-créatif, sport de plein-air, jeux de société et multimédia (jeux vidéo).

Habituellement inutilisés les vingt-quatre caisses du magasin tournent désormais à plein régime. « Dans les plus grosses journées nous pouvons avoir jusqu’à 5 000 passages en caisse (chiffres pour 2016, ndlr) » détaille Guillaume Subra. Si 2015 aura été une année très difficile suite aux attentats de Paris, l’année dernière aura été un peu mieux mais tout de même compliquée, juge le directeur du magasin. Avec une menace terroriste moins présente dans les têtes des français et un meilleur contexte économique, plus favorable, Toys ‘R’ Us espère bien faire mieux cette année.