Les Cathédrales englouties

Véritable mille-feuille, La Défense cache sous sa dalle un véritable enchevêtrement de parkings, galeries techniques, tunnels ferroviaires,…

Malgré les efforts des ingénieurs, urbanistes et architectes chacune  de ces constructions s’imbrique dans les autres tel un puzzle en trois dimensions. Beaucoup de zones sous la dalle sont aujourd’hui inoccupées car d’accès difficile, voire impossible, ou trop exigües,… beaucoup de ces vides résiduels ne sont pas adaptés pour accueillir un public dans des conditions de sécurité suffisantes. Certains de ces espaces ont trouvé une utilité en accueillant des ateliers d’artistes comme celui de Raymond Moretti (23 juillet 1931 – 3 juin 2005) pour la fabrication de son “Monstre”, l’atelier de Patrice Moullet ou encore les réserves du Centre National des Arts Plastiques (CNAP).

Mais certains de ces espaces sont toujours restés inutilisés. Entièrement constitué de béton, l’un de ces ensembles de volumes situé sous une partie de l’Esplanade du Général de Gaulle et de la Place de La Défense sera surnommé “les Cathédrales Englouties” par des ingénieurs de l’EPAD qui y voient des cathédrales des temps modernes à jamais endormies dans les entrailles de La Défense.

 

[nggallery id=405]