Volés les deux-roues partaient pour le Bénin

Un réseau de voleurs vient d’être neutralisé début janvier par la Sûreté territoriale des Hauts-de-Seine. La bande de jeunes avait volé plusieurs dizaines de deux-roues qui étaient ensuite envoyés au Bénin.

Les dizaines de scooters volés étaient envoyés en direction du Bénin - Defense-92.fr

Fin de partie pour les voleurs de deux-roues. Un réseau de jeunes, vivant à Nanterre a été neutralisé par la Sûreté Territoriale des Hauts-de-Seine pour avoir volé plusieurs dizaines de scooters et motos, principalement dans le quartier de La Défense, rapporte Le Parisien. Des deux-roues qui étaient ensuite destinés à être envoyés en Afrique au Bénin.

Les policiers les soupçonnent d’avoir subtilisé quelques 56 deux-roues, et peut-être même bien plus. C’est après avoir reçu un tuyau que les enquêteurs se sont mis sur la piste de ces jeunes du quartier Pablo-Picasso, voisin de celui de La Défense. Les jeunes majeurs  étaient chargés d’aller quotidiennement dérober des engins puissants comme le PCX de Honda, le Honda Forza ou encore une BMW disparue le 4 septembre dernier alors qu’elle était stationnée avenue Georges Clémenceau à Nanterre. En recoupant les plaintes, les enquêteurs isolent 56 engins dérobés à La Défense, Puteaux, Courbevoie, Rueil-Malmaison et Suresnes. Dans le quartier d’affaires, les voleurs ciblés généralement les deux-roues stationnés sur la place des Degrés, à côté du centre commercial des 4 Temps ou dans le quartier des Reflets. En échange ils percevaient d’un recéleur tout juste âgé de 17 ans une rétribution pouvant aller de 150 à 300 euros selon les modèles.

La bande derrière les barreaux

Le jeune receleur qui avait été placé sous étroite surveillance et sous écoute téléphonique transportait alors les véhicules volés dans une camionnette qu’il conduisait sans permis. L’enquête a rapidement permis de montrer qu’il vendait les engins à un autre receleur béninois d’une quarantaine d’années selon un système de commande.

C’est le 3 janvier dernier que le réseau de malfrats a pris fin lors d’une rencontre entre les deux hommes dans un hangar de Romainville en Seine-Saint-Denis. Appréhendé en plein deal le premier receleur venait de livrer au second un scooter volé dans sa camionnette. Et ce sont en tout 23 engins que les forces de l’ordre ont découvert dans ce même hangar. Quatre autres véhicules ont également été retrouvés au domicile du béninois. La bande de voleurs et de receleurs est depuis en détention provisoire et mise en examen pour vol en bande organisée, recel de vol en bande organisée et association de malfaiteurs.