Le TGI donne raison à Hermitage face à l’association Vivre à La Défense

Le projet Hermitage Plaza

L’association « Vivre à La Défense » qui a déposé de nombreux recours dont celui qui contestait la vente des Damiers Infra, Bretagne et Anjou par Axa (bailleur privé) à Logis Transport (bailleur institutionnel) a été déboutée par le tribunal de grande instance de Paris le 6 septembre dernier. La juridiction a jugé irrecevable le recours déposé par l’association au motif que l’action ne relèverait pas de l’objet social de l’Association. C’est en réponse à ce jugement que le groupe Hermitage réclame 8 M€ à « Vivre à La Défense » pour le retard subi (Voir article du 08 septembre 2011). Le groupe russe Hermitage promet que la construction du complexe immobilier devrait entraîner la création de 8 000 emplois au total.