Fini le géant américain Google, place au petit franchie Qwant. Face à la recrudescence des piratages et suite au nouveau Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD), les départements des Hauts-de-Seine et des Yvelines ont choisi le moteur de recherche français Qwant pour les 8 000 ordinateurs de leurs collaborateurs (5 000 postes dans le département des Hauts-de-Seine et 3 000 dans le département des Yvelines).

L’ensemble des sites départementaux, dont le nouvel hôtel du département situé dans la Paris La Défense Arena est concerné, à l’exception des collèges. La solution Qwant School est en cours d’expérimentation dans quatre établissements des Hauts-de-Seine jusqu’à fin mars. Si le test s’avère positif, le moteur de recherche sera déployé dans l’ensemble des collèges des deux départements. Qwant School permet entre autres un filtrage des contenus violents et pornographiques, une mise en avant des contenus éducatifs et spécialisés ou encore des actualités choisies pour les enfants.

Né en 2013, Qwant dont les serveurs sont situés en France s’inscrit comme une alternative au GAFA Google en proposant une offre « éthique et sécurisée » pour les collectivités qui souhaitent s’engager sur la protection des données personnelles de leurs organisations et pour leurs administrés avec « un environnement de recherche sécurisé », « le respect de la vie privée des utilisateurs », « des résultats neutres », « pas de ciblage publicitaire », « pas d’historique de recherches » ou encore des « requêtes et des adresses IP chiffrées ».

Si Qwant devient désormais le moteur de recherche par défaut pour les agents des deux collectivités, Google reste cependant toujours accessible pour eux tout comme ses concourants Yahoo ou Bing.