La Défense dégaine sa grenouille pour draguer les entreprises déçues du Brexit

Le département des Hauts-de-Seine et Defacto ont lancé ce 17 octobre une campagne de communication en France et au Royaume-Uni pour promouvoir la destination Paris La Défense et attirer les entreprises étrangères déçues du Brexit.

La campagne "Tired of the fog ? Try the frogs !" dans un aéroport de Londres - Defacto

Une grenouille pour attirer les entreprises étrangères. Le département des Hauts-de-Seine et Defacto, l’établissement de gestion de La Défense ont lancé ce lundi 17 octobre une campagne de communication sur le ton de l’humour pour promouvoir la destination Paris La Défense et attirer les déçus du Brexit.

Cette campagne de pub décalée qui se déploie des deux côtés de la Manche met en avant avec un brin de malice une grenouille vêtue d’une simple cravate bleu-blanc-rouge plantée au beau milieu de la dalle de La Défense. Cette nouvelle mascotte du quartier s’accompagne du message tout aussi léger “Tired of the fog ? try the frogs” (“Fatigué du brouillard ? Essayez les grenouilles !”).

Une campagne à 350 000 euros

Cette promotion de 350 000 euros cofinancée à part égale par Defacto et le département a été lancée en pied de nez aux professionnels de l’immobilier anglais quelques jours avant le Mipim UK, la déclinaison anglaise du salon international de l’immobilier qui se déroulera du 19 au 21 octobre.

Plus sérieusement le quartier d’affaires entend bien attirer un maximum de grands groupes étrangers qui ont leur siège européen actuellement basé à Londres et qui pourraient déménager vers le vieux continent après le départ du Royaume-Uni de l’Europe.

“Avec 3,5 millions de mètres carrés de bureaux, le quartier d’affaires présente un parc immobilier de premier rang comprenant de nouvelles tours répondant aux normes internationales et environnementales les plus élevées et offrant un cadre de travail exceptionnel” explique le département et Defacto qui rappelle dans un communiqué que d’ici à 2019, l’offre sera enrichie de 200 000 mètres carrés de surfaces tertiaires neuves supplémentaires.

Un loyer prime jusqu’à trois fois moins cher à La Défense

Outre le cadre de vie qui serait préféré à Frankfort ou Dublin, la région parisienne propose des loyers beaucoup moins élevés que ceux de la ville bordant la Tamise. A La Défense le loyer prime (pour une offre neuve) est jusqu’à trois moins cher qu’à Londres. Ainsi la capitale anglaise propose un mètre carré en moyenne à 1 554 euros à l’année contre 550 à La Défense.

C’est donc le tapis rouge qui est déroulé aux grandes banques et entreprises étrangères par les responsables du quartier. “Aussi regrettable que puisse être la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, nous devons être pragmatiques et faire valoir les forces de notre territoire. D’autres métropoles ont d’ores et déjà engagé des démarches de promotion. Paris La Défense est une formidable vitrine de l’attractivité de notre pays et dispose des atouts nécessaires pour séduire les entreprises et les investisseurs étrangers” confie Patrick Devedjian, le président du département et de Defacto dans un communiqué.

Mais quelques mois après le vote du peuple anglais pour la sortie de leur pays de l’UE, aucune grande entreprise n’a officiellement pris de décision de départ de l’ile. Beaucoup attendent en effet les tenants et les aboutissements des négociations que le gouvernement anglais va mener avec l’Union européenne sur les conditions de la sortie.

 

paris_la_defense_campagne