Une Battle haute en couleurs de « Post-it » bat son plein au Faubourg de l’Arche

Une Battle haute en couleurs de "Post-it" bat son plein au Faubourg de l'Arche

Qui a dit que la vie dans les bureaux est ennuyeuse ? Voilà trois semaines que quelques salariés de GDF-SUEZ sont entrés en croisade contre leur voisin du Faubourg de l’Arche. Tout commence le mardi 19 juillet dans ce quartier quand un ou des salariés de l’immeuble T2 occupé par GDF-SUEZ, dessine(nt) avec des « Post-it » de couleur un « Envahisseur » du célèbre jeu « Space Invaders » sur la vitres d’un bureau leur immeuble. La réplique ne se fait pas attendre: quelques jours plus tard, leur voisine, la Société-Générale présente dans l’immeuble Adamas depuis quelques semaines dessine -en représailles pacifiques- « le vaisseau spécial » censé détruire l’ennemie. Très vite tout s’enchaine, les répliques fusent entre les deux immeubles et quelques collaborateurs de MSD France (anciennement Schering and Plug) présent dans l’immeuble Pyramidion répliquent à leur tour avec un « superbe Dong King-Kong ».

Chaque nouveau pixel-art ou Post-it war qui apparait à une fenêtre provoque une nouvelle création en quelques heures . »On les fait spontanément à plusieurs » déclarent les artistes improvisateurs, pour la plupart trentenaires qui les réalisent pendant leurs heures de pause, le matin ou le soir.

Les façades de ces trois immeubles donnant sur le jardin public Jacques Cartier deviennent ainsi d’immenses fresques rendant hommage aux personnages des jeux vidéo des années 70, 80 et 90.

Parmi les dizaines de pixel-art on retrouve évidement l’univers du plombier en salopette : Mario, Luigi, Goomba, Koopas, la princesse Toadstool,… Mais aussi Pac Man, Sonic,… D’autres personnages plus ou moins récents issus de dessins animés sont représentés : Bart, Homer, Bob l’Eponge, Hello Kitty, Tigrou, Cartman, La Panthère Rose, Snopy,…

Sur la façade donnant sur la tour T1 de l’immeuble T2, certains ont même reproduit le portrait de Marylin Monroe.

« Bravo » est le message du voisin admirateur que l’on peut lire sur plusieurs fenêtres de l’immeuble Colisée.

Ce phénomène encore très peu répandu semble être apparu aux Etats-Unis quand un salarié aurait créé à sa fenêtre un Pixel-art. Quelques jours plus tard son voisin d’en face lui aurait répondu avec une autre figure. En France, cette nouvelle Battle, apparait selon un forum, à Montreuil en mai dernier entre BNP-Paribas et Ubisoft qui seraient les premiers à l’avoir importé. Mais selon un salarié de la Société-Générale qui a son bureau au quartier Valmy ou la banque est majoritairement implantée, le phénomène aurait également commencé à cette période entre les deux tours Chassage et Alicante. Les orientations de ces immeubles rendaient la Battle difficile à observer de l’extérieur.

Quoi qu’il en soit cette bataille se propage dans le quartier aux tours T1 et SFR. Mais plusieurs salariés ne peuvent y participer soit en raison des caractéristiques de leurs fenêtres : trop petite, teintée, double peau,… ou car leur hiérarchie ou le service de sécurité du bâtiment l’interdit…

Cette « folie du Post-it war » laisse dubitatif certains salariés qui y voient un manque de sérieux. Cependant la quasi-intégralité trouvent que cette bataille pacifique soude les collaborateurs entre eux, dans une sorte de » challenge d’entreprise », leur offre une occasion de s’exprimer, de créer ensemble gratuitement et de s’ouvrir à leurs voisins d’autres entreprises. Un picnic entre les artistes des différentes entreprises à même été organisé jeudi dernier pour la pause repas.

Et visiblement ça marche ! Le jeudi 28 juillet plusieurs « Post-artistes » se sont retrouvés entre collègues mais surtout entre entreprises du quartier pour pique-niquer ensemble dans le jardin en contrebas en contemplant leurs œuvres.

Au Faubourg de l’Arche, de l’extérieur les passants s’amusent de cette création originale et certains se réjouissent de cette ouverture des bureaux vers l’extérieur les rendant ainsi moins austères et personnalisés.

Le phénomène encore très nouveau et très peu connu prendra-t-il fin en septembre à la rentrée ? pas sûr car même si certains chefs de services ou directeurs voient cette liberté de création d’un mauvais œil, les directions des entreprises concernées les jugeraient comme un moyen de souder les salariés entre eux. Création qui colle d’ailleurs parfaitement avec le slogan de la Société-Générale « Esprit d’équipe ».

La Post-it war se propage à toute La Défense et à la France -un site a même été créé : www.postitwar.com-, retrouvez toutes les photos ci-dessous. Envoyez-nous vos photos à contact@defense-92.fr

Cette news est mise à jour régulièrement avec de nouvelles photos. Mise à jour le 29 août 2011 à 07h00.

 

[imagebrowser id=32]