Post-it war : Jussieu explose le record de la Société-Générale

Post-it war : Jussieu explose le record de la Société-Générale

Aujourd’hui il en reste quelques vestiges, plus d’un an après, la Post-il War qui s’était conclue à La Défense par une immense œuvre d’Astérix et Obélix sur la façade de l’immeuble Adamas de la Société Générale, Jussieu vient d’exploser le record. Sur la tour de l’université de Jussieu à Paris, une immense fresque s’étalant sur les 90 mètres de haut de la tour a vu le jour. Constituée de quelques 70 000 Post-it multicolore, soit 1,3 mètre cube de papier, cette fresque représente vingt moutons avec au-dessus du troupeau, un bonhomme personnifiant l’université, qui saute en soulevant un nuage de fumée. Au bout de son bras, le personnage brandit un autre mouton sur lequel repose un poste de radio.

A l’origine de ce projet titanesque, un étudiant en 3ème année de mathématiques, artiste auto-baptisé De Grüm. Une trentaine de personnes ont contribué à cette ouvre éphémère pendant 6 jours de collage. Afin de réaliser son œuvre, De Grüm a réalisé un montage Photoshop à partir de plans de la tour qu’il s’était procuré. Malik Benkiram, un des amis de Degrüm, a ensuite développé un logiciel permettant de tout ramener à bonne échelle et procédant à un découpage de l’oeuvre par fenêtre, un pixel équivalant dès lors à un post-it. Ainsi chaque colleur devait suivre une feuille de route, pour apposer les petits carrés sur les vitres de la tour.

Ce record français, n’est pas mondial puisque cet été une fresque de 600 m² et 190 000 post-it a été réalisée pour le Tour de France 2012.

Un an auparavant, presque jour pour jour, des salariés de la Société-Générale avaient terminé plusieurs semaines d’une guerre pacifique par un immense Astérix et Obélix constitué de quand même 9 000 Post-it. Cette œuvre était en réponse à celle de son voisin GDF-Suez qui avait signé quelques jours plus tôt en août, un Tintin avec la fusée tirée de la bd « Objectif Lune ».