La Post-it war à La Défense c’était il y a déjà cinq ans

Il y a cinq ans durant l'été 2011, plusieurs centaines de salariés des tours et immeubles de La Défense se livrèrent à une guerre avec des petits Post-it multicolores.

La création "Astérix et Obélix" faite avec 9 000 Post-it par des salariés de la Société Générale le 1er septembre 2011- Defense-92.fr

C’était il y a déjà cinq ans. Au beau milieu de l’été 2011, durant les mois de juillet et août, des centaines de salariés de La Défense s’étaient déclaré une guerre pacifique à coup de Post-it. Si l’origine est discutée : entre Engie (alors GDF Suez) et la Société Générale à La Défense et BNP Paribas et Ubisoft à Montreuil, le phénomène s’est amplifié et cette “battle” s’était largement répandue sur les fenêtres du quartier. Durant plusieurs semaines des dizaines de créations avaient alors fleuri sur les parois vitrées des différents immeubles et tours de La Défense. Des dizaines de milliers de Post-it, de multiples couleurs formant chacun un pixel avaient ainsi été utilisés par les employés.

Une création avait été réalisée avec 9 000 Post-it

Si la plupart des créations se limitait à des dessins simples comme des “Mario” ou des “Space Invader” le record de création reste attribué aux salariés de la Société-Générale située dans l’immeuble Adamas, dans le quartier du Faubourg de l’Arche. En 1h30, entre une cinquantaine de colaborateurs de la banque avaient réalisé le 1er septembre 2011 un immense Astérix et Obelix composé de 9 000 Post-it en 8 couleurs. Cette œuvre monumentale était en réponse à leur éternel rival voisin d’Engie : les employés du groupe d’énergie dans l’immeuble T2 avaient alors réalisé un Tintin avec sa fusée, tiré de la BD “Objectif Lune”.

Un an plus tard le record de la Société-Générale fut explosé par des étudiants de Jussieu à Paris qui réalisèrent une création sur la tour de l’université avec plus de 70 000 Post-it…

Outre son aspect ludique, cette Post-it War avait non seulement permis aux salariés d’une même entreprise, voire même d’un service de faire connaissance entre eux, mais également avec ceux d’autres sociétés.