Unibail-Rodamco annonce travailler sur un projet alternatif à la tour Phare

Le projet de la tour Phare pourrait passer aux oubliettes. Unibail-Rodamco son développeur explique travailler actuellement à l'élaboration d'un autre projet, moins important au même emplacement.

La tour Phare de nuit

La tour Phare pourrait bien finalement ne jamais illuminer le ciel de La Défense. Unibail-Rodamco a annoncé ce vendredi 11 septembre avoir signé un accord avec l’Epadesa, l’établissement d’aménagement public de la Défense Seine-Arche en vue de l’élaboration d’un projet alternatif en lieu et place de la tour Phare. Ce nouveau projet, mixte de 95 000 m², développerait environ 75 000 m² de bureaux et 20 000 m² d’offre hôtelière comprenant des services accessibles au public. Le nouveau projet, beaucoup moins haut, culminerait à 200 mètres et représenterait un coût total d’investissement d’environ 630 millions d’euros, précise la foncière.

« Cette collaboration devrait aboutir au dépôt du permis de construire au premier semestre 2016, explique Unibail-Rodamco. Le projet Phare est maintenu, tant que ce nouveau programme n’aura pas obtenu les autorisations définitives nécessaires à sa réalisation » conclue le communiqué.

Culminant à 297 mètres de hauteur la tour Phare imaginée par Tom Mayne et projetée par Unibail-Rodamco avait remporté un concours international lancé par l’Epad en 2006. La tour devant être érigée près de la place Carpeaux à Puteaux devrait développer 147 000 m² répartis sur 70 étages en faisant avec le projet des tours Hermitage Plaza le plus important ensemble IGH de La Défense mais aussi de France.

Le développeur de la tour Phare avait obtenu son permis de construire en 2010, avant qu’il ne soit attaqué par l’association Village, l’opposition de gauche de Courbevoie et le propriétaire de l’immeuble MACSF. En décembre 2014 la Cour Administrative d’Appel de Versailles avait rejeté les recours des trois requérants, lesquels avaient décidé de ne pas se pourvoir en cassation donnant le feu vert à un démarrage des travaux. Cependant le chantier ne peut pas débuter tant qu’un accord avec le maire de Courbevoie n’a pas été trouvé pour la construction d’une passerelle provisoire. Le maire de Nanterre et président de l’Epadesa avait par ailleurs exprimé en décembre 2014 sa vive opposition à ce projet de tour Phare.

Jean-André Lasserre, l’élu PS de l’opposition à Courbevoie, farouchement opposé au projet de la tour Phare, et à l’origine de l’un des recours s’est félicité sur Twitter en exprimant une « satisfaction immense » et criant victoire « nous avons gagné » dit-il dans un second tweet.

Dans les prochaines semaines Unibail-Rodamco devrait lancer les travaux de la tour Trinity, un autre projet développant 52 000 m² de bureaux , situé à quelques centaines de mètres du site de la désormais ex-tour Phare.