Mirax devrait changer de nom d’ici trois semaines 

Le projet Hermitage Plaza

Il y a quelques jours, le 3 mars 2011, Sergueï Polonski, PDG russe de Mirax avait annoncé la fermeture de sa la marque « Mirax ». « Je remercie tous ceux qui nous ont aidés à travailler toutes ces années. Je m’excuse auprès de tous, remercie mon équipe et vous exhorte à ne plus m’appeler un homme d’affaires», avait t-il déclaré en annonçant qu’il expliquerait les raisons de la dissolution de la marque Mirax dans des enveloppes scellées qui devraient être ouvertes seulement en 2014. Cette information, surprenante était en fait, un poisson d’avril, avec un mois d’avance. Le groupe Mirax devrait en réalité changer de nom d’ici trois semaines, afin d’avoir une identité d’avantage tournée vers le monde et notamment l’Europe, dont la France.

Sbrbank, première banque Russe, accordera un financement de 370M$ au groupe dont les actifs sont estimés à 6 milliards de dollars, promet Emin Iskenderov, président d’Hermitage, filial de Mirax.

« Malgré ce prêt, le taux d’endettement de Mirax ne dépassera pas le seuil des 20 %, considéré comme faible pour la profession » explique Mirax en poursuivant: « C’est sans conteste un signal fort que la Sberbank, avec l’octroi de ce financement, vient d’envoyer aux observateurs, signifiant le redémarrage de l’immobilier en Russie et, plus largement, en Europe »

Contrairement à ce qu’annonçait l’Express dans un article daté du mardi 8 mars 2011, le groupe Mirax ne fermera pas, ce qui ne menace donc pas l’avenir des tours Hermitage Plaza.