Le préfet Cadot donne son feu vert pour The Link, le futur siège de Total

Michel Cadot, le préfet d’Ile-de-France a signé l’agrément pour la construction de The Link, le futur siège qui doit accueillir Total en 2022.

La tour The Link doit accueillir le siège de Total dès 2022 - PCA-STREAM / Philippe Chiambaretta

Chez Groupama et Total on peut enfin souffler. Alors que ces dernières semaines il avait laissé planer un doute sur sa signature, le préfet d’Île-de-France, Michel Cadot a finalement donné son feu vert pour The Link, qui doit accueillir le siège de Total. Le préfet usait de cet ajournement afin de demander aux collectivités -et donc à la mairie de Puteaux où sera édifié le projet- une garantie sur « un développement urbain équilibré » autour du quartier d’affaires, avec la construction de logements supplémentaires à Puteaux mais aussi à Courbevoie et Nanterre. Le haut fonctionnaire avait également mis en avant l’engorgement de la station Esplanade de La Défense sur la ligne 1 du métro. Un report qui avait vivement inquiété les élus locaux. Patrick Devedjian, le président de Paris La Défense et président des Hauts-de-Seine s’était agacé de cette position en reprochant au représentant de l’Etat de décourager les entreprises désireuses de s’installer dans le quartier d’affaires.

« Je n’ai jamais eu l’intention de faire de chantage à l’agrément »

Dans une interview au journal Le Monde, le préfet indique qu’il n’a « jamais eu l’intention de faire de chantage à l’agrément […] mais que la discussion avec la maire de Puteaux sur les logements ne progressait pas, pas plus que le dossier sur le réaménagement de la gare de métro, totalement saturée ».

Développé par Groupama pour héberger en 2022 le futur siège de Total, The Link doit prendre la place d’un ensemble de bureaux en bordure du circulaire actuellement occupé par l’assureur. Le building dessiné par Philippe Chiambaretta se dressera à 244 mètres de haut et développera 120 000 mètres carrés répartis sur une cinquantaine de niveaux. Le bâtiment équipé de jardins sur chacun des niveaux promet d’offrir aux salariés du géant pétrolier de nombreux services dont plusieurs espaces de restauration ou encore des auditoriums.

Cette signature de l’agrément était indispensable au dépôt du permis de construire. Si les voyants sont désormais au vert pour The Link, reste encore à savoir si le projet, une fois le permis de construire accordé dans les prochains mois, fera l’objet ou non de recours par ses voisins. Des recours judiciaires qui pourraient, à l’instar d’autres projets à La Défense, alors bloquer le futur gratte-ciel pour quelques mois, plusieurs années, voire définitivement…