La Grande Arche se fait de plus en plus vide

La Grande Arche

Le bâtiment emblématique de La Défense se fait de plus en plus vide, depuis ces dernières années… Après la fermeture du Toît de la Grande Arche, de nombreuses entreprises installées dans la paroi nord de l’Arche ont déserté les lieux, l’ayant aujourd’hui en grande partie vidée. Et cela ne va pas aller en s’arrangeant; d’ici la fin de l’année le Ministère de l’Environnement qui est implanté sur toute la paroi sud ainsi que sur quelques étages de la paroi nord va à son tour faire ses cartons pour s’installer dans la tour Esplanade non loin de là. Les fonctionnaires seront rejoints dans l’ex tour SFR par leurs collègues actuellement implantés à quelques centaines de mètres dans la tour Pascal et Voltaire.

L’Arche de La Défense va se retrouver alors quasiment vide à l’exception de petites entreprises et de l’EDC qui a élu domicile en 2009 dans le socle de l’ouvrage. Une perspective qui pourrait paraître bien sombre pour l’Arche de La Défense, mais l’ouvrage imaginé Johan Otto von Spreckelsen n’a pas dit son dernier mot. Le ministère propriétaire de la paroi sud ainsi que d’une partie de la paroi nord a opté en 2012 pour un regroupement de ses équipes dans le quartier d’affaires. La tour Esplanade n’étant pas assez grande pour héberger les quelques 5 000 agents de l’Etat, le reste du personnel migrera vers la Grande Arche après une importante rénovation. Le ministère avait un temps étudié plusieurs possibilités pour regrouper une grande partie de ses collaborateurs à La Défense : la location ou l’acquisition de la paroi nord de l’Arche ou encore la construction d’une tour de 60 000 m² dans le cadre du Plan de Renouveau.

Du côté de la paroi nord copropriété, dont Axa RIM détient la majorité, quelques 24 000 m² sont vacants. 6 500 m² sont disponibles immédiatement et 17 000 m² seront rénovés et disponibles à la fin de cette année. Pour attirer le client, l’assureur français va ouvrir courant février un espace témoin, mis en scène par Archimage de 150 m² au 23ème étage de l’Arche pour une durée de 24 mois. Avec des espaces de travail jugés inadaptés, la Grande Arche pourrait avoir beaucoup de mal à séduire, d’autant plus que le stock de bureaux libres n’a jamais été aussi important à La Défense depuis près de 20 ans. Mais ce qui pourrait démarquer la Grande Arche c’est le prix du loyer: un prix situé entre 300 et 350 €/m²/an, donc très concurrentiel avec Saint Denis et autres quartiers d’affaires de banlieue. A ce prix il faut tout de même ajouter des charges et taxes d’environ 40€/m²/an. Autre argument l’Arche est ouverte aux TPE et PME avec des surfaces minimales de 298m² à la location. La commercialisation a été confiée à Jones Lang Lassalle.

Enfin le Ministère de l’Environnement devrait profiter de la rénovation de sa paroi pour rouvrir le Toit de la Grande Arche qu’il avait fait fermer au printemps 2010. Le public pourra enfin d’ici quelques années reprendre les ascenseurs panoramiques et profiter de la vue du belvédère. Le ministère devra quand même régler ses soucis juridiques avec l’exploitant du Toit qui avait été contraint de fermer après la panne de ses ascenseurs panoramiques.